[h3]Julian Assange, qui est retranché depuis plus de neuf mois au sein de l’ambassade d’Équateur à Londres, se prépare en vue de se présenter pour les élections sénatoriales australiennes de l’année prochaine. Il devrait d’ailleurs lancer officiellement son parti, le WikiLeaks Party, ce samedi. [/h3]

 

medium-130199

[h3]Pour l’instant, le site Internet de ce parti, www.wikileaksparty.org.au, laisse entrevoir la défense de valeurs portées par l’organisation à l’origine du « Cablegate » : transparence, responsabilité, démocratie.
La lutte contre l’injustice et la corruption est ainsi placée au cœur du WikiLeaks Party, qui exprime au passage un soutien appuyé à « la libre circulation de l’information ».[/h3] 
Le site renvoie également vers un blog de Julian Assange, qui demeure pour l’instant entièrement vide.
Partagez cet article :