[h4]Ce 28 mars, la HADOPI a  organisé une journée portes ouvertes  aux collégiens.

Vous souhaitez connaître le contenu de la propagande  transmise à HADOPI aux élèves?

Impossible de le savoir.

L’excellent Marc Rees de PCimpact a bien essayé de se faufiler pour écouter la parole divine, en expliquant qu’un message délivré à des collégiens lors d’une journée portes ouvertes par une autorité publique n’avait rien de secret, mais en vain… la porte  lui restera clause.

Et pas de chance pour lui, impossible d’écouter à la fenêtre, HADOPI recevant les élèves dans une salle  en  sous-sol et sans fenêtre (appelée communément une « cave « )

Pcimpact apprendra plus tard que certains responsables de sites labellisés « PUR » auraient été frileux à la venue d’un journaliste dans la salle.

Pour ne pas les citer, Fotolia France, Jamendo, Avecomics  et Walanim étaient là pour parler de leur plateforme labellisée « PURconnerie » par « HADOPItoyable »

Heureusement, nous avons un aperçu de la leçon, en regardant les goodies remis gracieusement  aux élèves.

Grâce à cela, nous pouvons sans problème voir la propagande faite au bénéfice de la mafia du divertissement : Les téléchargeurs sont des criminels qui tuent les artistes, et ils risquent la prison. Pour éviter cela , les élèves (et leurs parents) doivent utiliser les sites internet ayant le label « PUR » .[/h4] 

130040

[h4]

Le mot « propagande » est de l’exagération?

Hadopi ne dit pas « Télécharger Tue », mais on n’en est guère loin.

Quelques citations du flyer d’hadopi.

 «L’artiste, une espèce en voie de disparition ? Vous pensez peut-être que nous exagérons ? »

« Le téléchargement illégal et le streaming illégal fragilisent tout ce qui permet aujourd’hui à la création 
d’exister.  Si on ne fait rien, les artistes que vous aimez, à commencer par les plus petits ne tiendront pas le choc et bientôt, à l’image des espèces menacées, ils disparaîtront. »

« pour respecter le travail des artistes que vous aimez et permettre à Julie de vous faire rêver, vous devez sécuriser votre connexion. L’Hadopi est là pour vous y aider, vous conseiller et vous accompagner »

« si Hadopi n’existait pas, que se passerait-il concrètement ?»

« imaginer un monde où les œuvres ne soient plus protégées. Un monde où la création n’aurait plus de valeur. Un monde où les artistes ne pourraient plus être rémunérés. Cela paraît inconcevable et pour cause. Qui souhaiterait créer sans décider librement du devenir de sa création ? Qui pourrait vivre de son travail sans rétribution ? »

« L’Hadopi est là pour soutenir les acteurs de la création, on le sait. Mais sans vous, l’Hadopi ne peut rien. » 

« Pour trouver l’offre, légale, suivez le label ! Quand vous le verrez, foncez, même si l’offre est gratuite. Dans le cas contraire, soyez prudent, et ce, même si l’offre est payante. »

source : http://www.pcinpact.com/news/78692-on-a-teste-journee-portes-ouvertes-fermees-hadopi.htm

 

 

 

 

Partagez cet article :