L’inconvénient du streaming centralisé (classique type youtube) est que plus les gens utilisent le service, plus il est coûteux de tenir en place le service afin de garantir une lecture fluide pour tous les internautes.

Après des années de développement, BitTorrent inc vient de lancer son service de streaming décentralisé : Bittorrent Live

Bram Cohen, l’inventeur de Bittorrent, est l’un des développeurs principaux du nouveau protocole dont il espère qu’il révolutionnera la diffusion en ligne.

BitTorrent Inc voit  BitTorrent Live comme l’outil ultime pour que les créateurs puissent toucher un public de millions de personnes avec un minimum de coûts de bande passante.

« Il est basé sur les principes du protocole BitTorrent: les coûts de bande passante et d’infrastructure sont supprimés. Plus les gens l’utilisent, plus votre flux sera de qualité. »

« Il a été conçu depuis le départ comme le moyen idéal de partager des vidéos en temps réel et avec de faibles latences, mais sans les besoins en bande passante astronomiques qui limitent traditionnellement les créateurs de contenu»

L’un des objectifs de BitTorrent Live est de permettre au public d’envoyer une vidéo à des milliers de personnes, partout dans le monde. Des dissidents à ceux qui veulent envoyer une vidéo de famille, tout le monde est inclus.

L’avantage principal par rapport au service de streaming centralisé  est que la diffusion de BitTorrent Live ne sera pas bloquée ou interrompue, même si le public est massif.

Afin de voir les vidéos en streaming, les internautes doivent installer l’application BitTorrent Live.

Les lecteurs qui sont intéressés  peuvent créer un compte sur BitTorrent Live. Une certaine connaissance du streaming est actuellement nécessaire pour commencer, et le service nécessite l’utilisation d’un ordinateur comme  station de radiodiffusion. Les applications mobiles suivront dans l’avenir.

Par contre, avec ce système dé-centralisé, vous ne faites pas que visionner, vous partagez /permettez également à d’autres de la visionner…Comme lors d’un téléchargement P2P.

S’il sera plus dur (impossible?)pour les ayants droits de bloquer une vidéo, nulle doute que la mafia du divertissement ne tardera pas à attaquer ceux qui visionnent des vidéos sous copyright pour « contrefaçon »…

Source : Torrentfreak

Partagez cet article :