LeDivx, un site référençant des liens P2P a été fermé en 2010, après une plainte de l’ALPA.

Les ayants droit ont alors réclamé à Kevin (l’administrateur du site) près de 1 million d’euros de dédommagement. :p

En première instance, la justice a condamné Kévin à 2 mois de prison avec sursis …mais seulement 1 euro de dédommagement pour les ayants droits.

Cependant les majors ont fait appel de la décision, expliquant que  la somme demandée était « très substantielle » et indiquant que le préjudice réel qu’ils ont subi s’élève à 52 millions d’euros. :p

La décision de la cour d’appel vient de tomber:

L’administrateur du site LeDivx a été condamné  à payer 9300 euros de dommages et intérêts, qui seront répartis entre six studios de cinéma et deux syndicats professionnels.

Bien que cette sanction soit faible (étant donné les demandes des majors), nous ne pouvons nous en satisfaire.

Si Kevin ( ou n’importe quel site warez ) a véritablement créé un préjudice aux majors, que ce soit 1 euro ou 10 000, il est tout à fait normal qu’il soit condamné à les rembourser. Sauf qu’il faudrait dans ce cas que les majors fassent plus que des calculs d’apothicaires ( téléchargement = perte) et apportent la preuve de ce pseudo préjudice !

Comme de nombreuses études le démontrent, le partage de fichiers ne nuit pas aux majors. Au contraire, il agit comme une promotion (le cinéma ne s’est jamais aussi bien porté. Comme d’autres études le montrent, les pirates sont avant tout le public, celui qui consomme et permet à la mafia du divertissement d’exister…

Stop à la chasse aux sorcières, il est vraiment temps de légaliser le partage de fichiers!

 

 

Partagez cet article :