[facebook][/facebook]

 

[dropcap style= »font-size: 60px; color: #9b9b9b; »] L [/dropcap]ancé en 2009, BeeZik a réussi le pari fou de proposer aux internautes de télécharger gratuitement et légalement des MP3, contre l’affichage d’une publicité.

L’an dernier, Ebuzzing (société connue pour son service de blog « overblog » et sa régie publicitaire vidéo « BeeAd ») a racheté Beezik pour 20 millions d’euros.

L’achat de Beezik était une bonne idée pour que la société fasse connaitre sa régie publicitaire vidéo… mais pas une bonne nouvelle pour les internautes.

Sous l’exigence toujours grandissante des majors, Ebuzzing n’a plus d’intérêt à tenir Beezik en vie, la société faisant notamment plus de profits dans ses activités annexes.

Pourtant en septembre, BeeZik avait réussi (non sans mal )à faire signer Warner pour exploiter son catalogue.

Sur son blog, Pierre Chappaz, à la tête d’Ebuzzing, explique que Beezik « n’est pas suffisamment rentable du fait des droits à payer aux maisons de disques ». il ajoute, n’avoir « pas de temps à perdre en négociations interminables avec les maisons de disques dans l’espoir d’obtenir un partenariat plus équilibré ».

communiqué fait par les dirigeants à frenchweb:

 

 

[box]

« Nous avons pris cette décision par rapport à la stratégie de notre groupe.

Aujourd’hui notre groupe est présent dans plus de 6 pays, nous venons d’ouvrir un bureau aux Etats unis.

Un site franco français de musique très difficilement exportable, pour des raisons liées aux exigences des maisons de disques , n’avait plus vraiment de sens dans la stratégie du groupe, nous avons donc préféré nous concentrer sur notre corps business qui est celui de diffusion de vidéos publicitaires sur le web,sachant que cette activité est en pleine croissance, l’an dernier nous avons atteint 80% de croissance et attendons la même chose pour cette année avec un chiffre d’affaires de 60 millions. »[/box]

Partagez cet article :