L’an dernier, neuf grandes maisons de disques représentées par la BPI ont demandé à plusieurs FAI du Royaume-Uni de censurer l’accès à The Pirate Bay.

Le processus s’est achevé fin Avril 2012, lorsque la Haute Cour a ordonné que PirateBay soit bloqué.

Ce matin au Royaume-Uni, suite à de nouvelles plaintes de la BPI, le tribunal a ordonnée aux FAI de bloquer l’accès à trois autres sites BitTorrent.

Il s’agit des sites Kat.ph (anciennement KickassTorrents), H33T et Fenopy.
ukcensuretorrent

[box]
« Le blocage des sites illégaux permet de s’assurer que le marché numérique légal peut croître et que les labels peuvent continuer à signer et à produire de nouveaux talents. »

a déclaré Geoff Taylor le directeur général de la BPI.[/box]

De son côté, L’Open Rights Group note sur son site que les intérêts du public et des utilisateurs d’Internet n’ont pas été représentés dans les processus.

[box] »Le blocage est une réaction extrême,  qui encouragera de nouvelles formes de violation.

En outre, les utilisateurs et l’intérêt du public n’ont pas été représentés dans ce processus. ORG étudie activement les façons de corriger cela et embauchera prochainement un directeur des affaires juridiques. »[/box]

En parlant avec TorrentFreak, le propriétaire de H33T décrit la BPI comme «malhonnête, et prédit que cette demande de blocage ne ​​sera pas la dernière.

[box] »On peut s’attendre à de en plus de demandes similaires de la part de la BPI, fort de la richesse pillée pendant des décennies à des artistes exploités. » a-t-il dit.[/box]

 

Partagez cet article :