Selon IIPA, (une organisation qui chapeaute les groupes de droits d’auteurs comme la MPAA et la RIAA), l’affaire DEMONOID serait actuellement bloquée et son administrateur libéré.

Tous les ans, l’USTR  (le Bureau du représentant américain au Commerce ) prépare le Rapport spécial 301pour identifier les obstacles commerciaux des entreprises américaines (en raison des problèmes de propriété intellectuelle dans d’autres pays.)

Dans ce rapport, l’IIPA fait une brève mise à jour de l’affaire Demonoid, à la fois au  Mexique et en Ukraine mais aussi au Panama.

[box] « IIPA et ses membres suivent de près l’évolution de la procédure pénale au Mexique, en Ukraine et au Panama, et nous espérons qu’une enquête pénale adéquate va rapidement démarrer et agir en conséquence. » écrit IIPA.[/box]

La nature exacte du rapport entre Demonoid et  Panama n’est pas mentionnée, mais le pays est une destination populaire pour les activités bancaires offshore.

Plus loin dans le rapport, l’ IIPA note que l’administrateur présumé de Demonoid a déjà été libéré de prison.  L’IIPA mentionne également que l’affaire est au point mort, ce qui pourrait signifier qu’il n’y a pas assez de preuves pour continuer.

[box] « Comme indiqué précédemment, le tracker BitTorrent Demonoid.me a été fermé avec la coopération des autorités mexicaines. Malheureusement, la procédure pénale engagée contre les opérateurs du service est au point mort: le principal opérateur du service a d’abord été emprisonné et du matériel informatique a été saisi, mais l’opérateur du service a ensuite été libéré. » écrit l’ IIPA .[/box]

Les détails sur cette affaires sont rares : mise à part une petite note, les autorités mexicaines n’ont jamais publié d’informations sur la procédure. Il n’est, par exemple, à aucun moment mentionné combien de temps l’opérateur de DEMONOID a été incarcéré.

Toutefois, selon les ayants droits, la procédure pénale est toujours en cours,et ils enquêteraient  de nouveau du côté de l’Ukraine.

Bien qu’il n’ait toujours pas refait surface, Demonoid a depuis déménagé pour  Hong Kong, pris une nouvelle société d’hébergement ainsi qu’ un nouveau nom de domaine. (Demonoid.HK)

 

source: http://torrentfreak.com/demonoid-operator-released-from-jail-case-stalled-130212/

 

Partagez cet article :