L’an dernier, après la fermeture de  Megaupload, RapidShare a décidé de fortement réduire les vitesses de téléchargement des utilisateurs gratuits. (Au lieu de 10 minutes, il fallait compter 5h pour télécharger un fichier de 700 mo)

En Novembre, RapidShare est allé encore plus loin et a déclaré qu’il imposerait désormais des limites  sur la quantité de téléchargements que les fichiers de ses utilisateurs peuvent générer.

Les limites de téléchargement d’un fichier sont désormais de 1 GB  par jour si l’uploader (personne qui met le fichier) a un compte gratuit, ou de  50GB si l’uploader possède un compte Rapideshar « Pro ».

[box]

rs-plan[/box]

Autrement dit, si un utilisateur « gratuit » met à disposition un fichier de 1 GB sur RapidShare, le fichier ne pourra être téléchargé qu’une seule fois par jour.

Si c’est un utilisateur pro qui upload un fichier de 1 GB, le fichier pourra être téléchargé un maximum de 50 fois par jour.

Vous l’aurez compris, Rapidshare a donc décidé de bloquer le partage de fichiers à grande échelle,  peu importe que le contenu soit ou non légal. ( il semble tout de même que le partage puisse être fait sans limite entre « membres Rapidshare », à vérifier..)

Quelques semaines  ayant passé depuis cette importante décision, nous avons pensé qu’il pourrait être intéressant de jeter un oeil sur les effets qu’elle a pu avoir.

[box] rstraff

En analysant  les stats fournies par ALEXA, nous pouvons voir une forte augmentation du trafic en janvier 2012, dû à l’affût de visiteurs lors de la fermeture de MEGAUPLOAD.

Ensuite nous pouvons noter une diminution constante des visiteurs ( période où Rapidsare a décidé de réduire les vitesses de téléchargements).

Fin Novembre,   le trafic de Rapidshare s’est clairement effondré, ce qui correspond au moment où ce dernier a décidé d’éliminer le partage illimité des fichiers

[/box]

TorrentFreak a demandé RapidShare ce que l’entreprise pensait de sa décision et de ses résultats:

[box] « Il est dans la nature des choses qu’une limite de trafic conduise à une réduction des visiteurs.

Nous pouvons également confirmer une réduction des violations des droits d’auteurs depuis le lancement du nouveau modèle d’affaires. C’est pourquoi le développement est en effet très bénéfique pour RapidShare et il est la preuve que nous avons choisi la bonne approche.

Pour 2013, nous allons nous concentrer davantage sur les innovations de produits afin de rendre notre service de stockage en cloud encore plus attrayant. » [/box]

Il est clair que Rapidshare semble vouloir migrer vers un services d’hébergement de cloud de type DropBox.

Alors BYE BYE RapidShare, et à bientôt pour MEGA 😉

 

 https://torrentfreak.com/rapidshare-traffic-and-piracy-dipped-after-new-business-model-kicked-in-130109/

 

Partagez cet article :