La Conférence mondiale de l’ITU de Dubaï (à laquelle 193 pays étaient conviés pour  discuter de la gouvernance et de la régulation d’Internet) est maintenant terminée …

La France fait partie des 55 pays n’ayant pas signé le nouveau traité:

[box]La France n’a pas pu se rallier au texte adopté par la conférence, car certaines dispositions du nouveau traité sont susceptibles d’être interprétées comme une remise en cause des principes fondant notre position et celle des pays européens sur l’internet.»  a indiqué  Fleur Pellerin. [/box]

Les États-Unis, qui ont également refusé de signer le traité, se sont également expliqués :[box]

«C’est avec le coeur lourd et un sentiment d’occasions manquées que les USA doivent communiquer que nous ne sommes pas en mesure de signer l’accord dans sa forme actuelle », a déclaré l’ambassadeur américain Terry Kramer au WCIT .  »

« L’Internet a donné au monde d’ inimaginables avantages économiques et sociaux au cours de ces 24 dernières années. Tout cela sans qu’il n’y ait jamais eu besoin d’une quelconque régulation de l’ONU. », ajoute Kramer.

[/box]

Ci-dessous en noir les pays ayant signé le traité, en rouge ceux ayant refusé.

[box]


[/box]
 Alors bonne ou mauvaise nouvelle?

Pour beaucoup, il s’agit d’une excellente nouvelle, notamment pour la liberté d’expression et contre la censure. Internet n’a jamais eu besoin de régulation d’internet, et c’est grâce à cela qu’il est ce qu’il est, une régulation ne pouvant que lui nuire.

Pour beaucoup d’autres, il s’agit d’un coup monté pour arranger les USA.

Si le traité avait été signé et que chaque pays devait se charger de réguler Internet à sa sauce, ces derniers se devraient d’avoir « des droits égaux pour réguler l’internet« , ce qui de ce fait supprimerait  la suprématie de l’ICANN, rattachée au gouvernement américain…

 

Partagez cet article :