Depuis le 3 décembre (et jusqu’à demain), 193 pays sont réunis à Dubaï et discutent à huis clos de la « gouvernance et de la régulation d’Internet ».

Il s’agit des pays membres de ITU(union internationale des télécommunications).

Le but est en fait de réviser le « Règlement des télécommunications internationales » (RTI), un traité  qui régit les télécommunications entre Etats et qui a été mis en place avant la création d’internet.

Mais il est évident que le réel but est d’obtenir un plus grand contrôle d’internet, et de ce fait une plus grande « censure / »surveillance ».

À l’heure où la Chine, l’Iran ou encore la Russie tentent de plus en plus de mettre le Web au pas, la scène a de quoi nourrir les fantasmes de tous les théoriciens du complot.

Certaines propositions pourraient permettre aux gouvernements de censurer des propos légitimes, voire d’interrompre l’accès à Internet.

D’autres visent à imposer à des services tels que YouTube, Facebook et Skype de nouvelles taxes pour pouvoir atteindre des utilisateurs à l’étranger. Cela pourrait limiter l’accès à l’information, en particulier dans les pays émergents.

[box]

Entre autre, selon des documents ayant fuité, si un accord est conclu

-La censure serait simplifiée puisque la gouvernance dépendrait  directement des Etats.

-Il serait plus facile pour un pays d’imposer sur son territoire des technologies restrictives, voire de surveillance des réseaux.

-Selon certaines propositions, le principe de neutralité de l’Internet et de l’innovation serait clairement remis en cause.

-Les fournisseurs de services (Google ou facebook pour ne citer que les plus gros) devraient payer pour être accessibles dans les pays.
Comment un petit acteur pourrait-il se lancer en concurrence d’un service établi, qui lui est capable de payer ?

[/box]

Les Pétitions

En tant que citoyens du monde et utilisateurs d’Internet, nous vous appelons à rejeter toute modification des régulations actuelles sur Internet, qui porterait atteinte à la nature libre et accessible d’Internet ou octroierait à un gouvernement ou à une entité le pouvoir de contrôler les droits des utilisateurs d’Internet à s’exprimer librement, à accéder librement au contenu et à leur vie privée.

Nous vous exhortons en outre à ce que toute demande ou changement des régulations sur Internet soit débattu publiquement, et soumis à l’approbation citoyenne.

 

Mobilisez-vous pour un Internet libre et ouvert

« Un Internet libre et ouvert pour un monde libre et ouvert. Les gouvernements ne doivent pas décider seuls de l’avenir d’Internet. Les milliards d’internautes doivent également participer aux discussions. »

Pétition Avaaz : http://www.avaaz.org/fr/fr_touche_pas_a_mon_internet/

Pétition google : https://www.google.fr/intl/fr/takeaction/whats-at-stake/

Pétition Internet League   http://www.internetcoup.org/fr/

 

 

Partagez cet article :