En 2011, Richard O’Dwyer a été arrêté par la police pour l’exploitation de TVShack , un site Web qui offrait aux  utilisateurs des liens vers des émissions de télévision hébergées sur d’autres sites.

Plus tôt cette année au Royaume-Uni, Theresa Mayla,  ministre de l’Intérieur, a officiellement approuvé une demande d’extradition des autorités américaines.

Depuis, Richard et sa mère Julia luttent contre cette décision.

Leur campagne a reçu le soutien de grande envergure de  Jimmy Wales, fondateur de Wikipedia, qui a qualifié l’affaire comme un conflit entre les libertés civiles et les intérêts des industries du droit d’auteur.

À l’heure actuelle, Richard est en attente de son appel devant la Haute Cour contre la décision. Cet appel est prévu pour le 4 Décembre à Londres.

En parlant avec TorrentFreak, Julia O’Dwyer indique que l’appel aura lieu sur un certain nombre de questions, mais surtout contre la décision du juge de première instance.

[box] «Afin de pouvoir procéder à une extradition, l’acte reproché doit être un crime punissable de plus de 12 mois de prison dans les deux pays. Malgré que le juge ait dit à l’audience en Oct / Nov de l’année dernière qu’il était d’accord avec cet argument de poids, il a étrangement changé d’avis et a décidé l’inverse », explique Julia.[/box]

Très Semblable, le site de Richard  (TVShack) a été comparé au défunt  site TV-Links.

Les admins de TV-links ont également été soumis à une action en justice mais celle-ci a été annulée. Le  juge avait statué que l’article 17 de la LCEN. précise que c’est la loi du pays sur lequel le service est établi qui prime).

Ainsi la défense de TV-Links qui repose sur le fait que « mettre un lien vers un autre site n’est pas interdit en UK » aura été entendue. Cette décision fera partie de l’appel de Richard.

[box] «Nous allons renforcer ces arguments lors de l’appel », ajoute Julie.[/box]

Cependant Julia apprend à TorrentFreak qu’elle est « presque certaine » que Richard sera extradé vers les Etats-Unis. À cette fin, elle est maintenant contrainte de se préparer au pire scénario.

Heureusement, plusieurs personnes ont déjà offert de financer ou de travailler gratuitement sur le cas de Richard aux États-Unis, mais il y a encore d’énormes coûts.

[box] « Il reste encore le souci des coûts financiers aux États-Unis. Il y aura des coûts financiers personnels associés aux voyages aux États-Unis, et à l’obtention d’une adresse pour que Richard puisse être en liberté surveillée sous caution. Ces coûts devront être couverts par moi en quelque sorte, « explique Julia.[/box]

[box] « Ce qui me préoccupe, ce sont les coûts supplémentaires auxquels nous pourrions être confrontés comme une  caution importante  ou une possible sanction  financière se chiffrant en centaines de milliers de dollars si Richard devait être reconnu coupable », a-t-elle ajouté.[/box]

Pour se préparer à cette éventualité, un partisan a mis en place un fonds de lutte pour Richard sur GoFundMe avec un objectif initial de £ 25,000.

[box] «Il s’agit d’une somme importante et je sais que les temps sont durs pour beaucoup d’entre nous, donc dans cet esprit je remercie tous ceux qui peuvent se permettre de le faire.» conclut Julia.[/box]

La pétition mise en place par Jimmy Wales a attiré des centaines de milliers de signatures – l’espoir est qu’un petit pourcentage de ces personnes fera un don d’ un ou deux livres, euros ou dollars.

[button link= »http://torrentfreak.com/tv-shack-admin-richard-odwyer-almost-certain-to-be-extradited-to-us-121025/ » newwindow= »yes »] TorrentFreak[/button]

Partagez cet article :