Le mois dernier aux Philippines, une loi a été mise en place, visant à lutter contre la criminalité sur Internet et notamment le piratage, le vol d’identité, le spamming, le cybersexe et la pornographie juvénile en ligne.

Cette loi a suscité une vague de protestations lors de son entrée en vigueur : médias, blogueurs et défenseurs des droits de l’Homme estimaient qu’elle autorisait une surveillance sur internet digne d’une dictature.

Plusieurs utilisateurs de Facebook , Twitter, et de nombreux médias aux Philippines ont remplacé leur photo de profil par des écrans noirs pour protester contre la loi.

De leur côté, des pirates du groupe Anonymous avaient défiguré de nombreux sites gouvernementaux pour protester contre la mise en place de cette loi.

Mardi, la Cour suprême des Philippines a finalement  suspendu l’application de la loi sur la prévention de la cybercriminalité pour 120 jours, le temps pour elle de décider si certaines dispositions violent les libertés civiles.

Human Rights Watch, un groupe de surveillance des droits humains, a salué les rapports de la TRO, et a demandé au tribunal d’invalider la loi

Les journalistes et les groupes de citoyens protestent contre cette loi car ils craignent que ces dispositions ne soient utilisées par les politiciens pour faire taire les critiques.

[box] « Si le Congrès veut toujours une loi qui régit l’activité en ligne,il  devrait veiller à ce que cette loi n’empiète pas sur les libertés civiles, les droits de l’homme, la Constitution et sur les obligations des Philippines en vertu du droit international. Toutes les dispositions  qui permettent un emprisonnement pour s’être exprimé pacifiquement doivent être abrogées. Le Congrès devrait également veiller à ce que toute discussion sur les lois proposées se fasse de manière transparente », a déclaré Brad Adams, directeur Asie de Human Rights Watch.[/box]

[button link= »http://thehackernews.com/2012/10/philippine-court-suspends-anti.html#sthash.Kst1g3EK.dpbs » newwindow= »yes »] TheHackersNews[/button]

 

Partagez cet article :