Cet été, Robert King, un  homme d’affaires dans l’industrie pour  adultes s’est embarqué sur un très agressif projet anti-piratage .

Connu en ligne sous le pseudonyme AdultKing, l’homme de 45 ans, d’origine australienne, a déclaré qu’il se donnait la mission d’endommager ou de détruire ce qu’il a décrit comme «les mauvais joueurs» sur le marché des cyberlockers (hébergeurs de fichiers).

[box] « Ce que je souhaite faire, c’est très simple. »

« Je veux détruire l’industrie illégale des cyberlockers  en empêchant son approvisionnement en fonds, pour que cela mène à  l’élimination de son offre du réseau. »[/box]

L’action « anti-hébergeurs de fichiers » orchestrée par Richard king a été relayée sur son site StopFileLockers.com

Tactique:

[box]
[/box]

La tactique initiale de Robert King était de se concentrer sur les sites qui vendent des abonnements premium et ceux qui récompensent les utilisateurs pour le téléchargement de contenus populaires. Mais rapidement, ces paramètres se sont élargis afin d’inclure n’importe quel site  considéré par l’homme comme « bénéficiant du piratage ».

Armé d’une énorme liste de sites, Robert King  et d’autres personnes bien intentionnées ont recueilli des preuves de violation de copyright et les ont dénoncé aux sites de paiement (sites de type paypal).

Depuis, jour après jour, des sociétés comme PayPal ont gelé les fonds des sites , coupé leurs options de paiement et, dans certains cas, obligé les sites à fermer.

[box] « En ce moment, nous avons fermé une ou plusieurs possibilités de paiements de 503 sites. » indique king.

« 54 sites ont été complètement déconnectés, dont certains n’étaient plus en mesure de payer les factures impayées de leurs serveurs. » 

« 4 autres sites n’ont actuellement plus de services de traitement des paiements et 22 d’entre eux  devraient prochainement mettre la clé sous la porte », a-t-il ajouté.[/box]

Le site StopFileLockers.com contient des listes de centaines de sites qui auraient été touchés par le groupe.

[box]«Au cours des trois derniers mois, 209 rapports d’infractions des sites ont été réalisés. Sur ces derniers, 194 sites se sont vus interdire une ou plusieurs formes de traitement des paiements terminés. »[/box]

Le site est également devenu une plaque tournante où les titulaires de droits d’auteurs mécontents peuvent faire une demande pour que des sites spécifiques reçoivent l’attention des anti-pirates.

 

D’autres services de paiements en ligne commencent à penser comme PayPal:

[box] 

[/box]

En outre, il y a des signes que d’autres systèmes de paiements en ligne se mettent à suivre l’approche PayPal. 

Robert King indique que Moneybookers / Skrill, HiPay, AlertPay / Payza, 2CO, Paxum et CCBill refusent désormais d’accepter les paiements des cyberlockers.

[box] «Nous avons également vu des processeurs de paiement perdre leur capacité de traitement PayPal, comme PaymentWall et CarrotPay », a-t-il ajouté.[/box]

Les critiques : Aucune attaque contre les « Tubes Porno »

[box] [/box]

Alors qu’on pourrait s’attendre à ce que les sites d’hébergement de fichiers et des personnes partageant des fichiers  ne soient pas satisfaits du projet, ce qui était peut-être plus inattendu a été que Robert King fasse face à l’hostilité de certains éléments de la communauté de l’industrie pour  adultes.

Fait intéressant, alors que King et ses associés ont clairement mis en oeuvre beaucoup d’efforts contre les hébergeurs de  fichiers, beaucoup dans l’industrie pour adultes pensent qu’il y a un plus grand ennemi – que l’on appelle les «tubes sites» et qui accueillent une vaste gamme de contenu protégé par copyright. 

Mais en dépit de la menace, ces sites ne sont pas dans le viseur de King. Etrange? Pas tant que ça …

De façon controversée, King n’a pas fait de mystère autour du fait qu’il a reçu un financement de Manwin pour sa campagne de StopFileLockers…

Et Manwin n’est autre que le propriétaire de plusieurs grands sites pornographiques à fort traffic dont  YouPorn , PornHub , Tube8 , XTube , ExtremeTube …

King confirme que la campagne en cours n’est destinée qu’aux hébergeurs de fichiers et autres sites dans le même écosystème, et non aux  sites de tube. Il précise que les dons reçus n’y jouent aucun rôle. 

Néanmoins, les critiques disent qu’il y a un conflit d’intérêts et King admet que sans la contribution de Manwin,  sa campagne aurait été terminée il y a plus d’un mois.

L’argent

[box] [/box]

Et les critiques liées à l’ argent ne s’arrêtent pas là.

Certains éléments accusent King de travailler pour une compensation financière et d’avoir prévu de transformer son organisation à but non lucratif en une véritable entreprise de lutte contre la piratage.

King dément et explique qu’il a personnellement fait don de plus de 50.000$  à son organisation et que les dons reçus sont loin de le compenser.

Attaque d’hébergeurs de fichiers, petits et grands

[box] [/box]

Lorsque vous survolez la liste des sites que StopFileLockers prétend avoir affectés, vous remarquerez sans doute des dizaines de noms dont la plupart des gens n’ont jamais entendu parler. D’autres sont beaucoup plus connus.

Comme rapporté par le site Allemand  Gulli, Netload.in a souffert ces derniers temps, après avoir été dénoncés à Paypal par King  : cela a entrainé le blocage de leurs comptes. 

Cela s’est traduit par des plaintes de nombreux utilisateurs du site qui n’ont pas été payés.

Et il y a plus.

King indique que  FileFactory.com, DepositFiles.com et Uploaded.to ont tous perdu leurs comptes PayPal à la suite des rapports de StopFileLockers.

[box] »Alors que certains d’entre eux se sont tournés vers d’autres solutions de paiement en ligne ou acceptent désormais les cartes de crédit, aussi longtemps qu’ils hébergeront d’importantes quantités de contenus illicites, nous nous permettrons de maintenir notre intérêt pour eux », conclut King.[/box]

[button link= »http://torrentfreak.com/90-days-of-killing-cyberlockers-50-dead-more-than-500-injured-121006/ » newwindow= »yes »] Traduction torrentFreak[/button]

Partagez cet article :