Le Parti Pirate international (PPI)  – était sur le point de rejoindre  l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) en tant que membre observateur.

La demande d’adhésion, qui avait le soutien apparent du Secrétaire général de l’OMPI, a finalement été reportée à l’année prochaine en raison d’ inquiétudes de certains pays membres.

Dans un rapport de Knowledge Ecology International (KEI), son directeur Amour Jamie a déclaré que la demande d’adhésion a été reportée à 2013, apparemment à la demande de membres de plusieurs pays dont la France:

[box] « Ce matin, au point 6 de l’ordre du jour, l’assemblée générale de l’OMPI a décidé de reporter sa décision jusqu’en 2013 sur la demande d’agrément du Parti Pirate international. On m’a expliqué que les Etats-Unis, la Suisse et la France ont soulevé des objections lors des consultations informelles, et que d’ autres pays européens voulaient également soulever des objections, mais qu’il aurait été maladroit pour eux de le faire étant donné le succès récent des partis pirates nationaux lors des élections nationales. 

Les Etats-Unis ont demandé un blocage de la décision jusqu’à ce que l’OMPI décide s’il est possible d’accepter des partis politiques en tant qu’observateurs de l’OMPI. 

Un délégué a déclaré que les pays européens ont dit craindre que les partis pirates, de retour chez eux, tiennent des«actions politiques»  s’ils sont en désaccord avec les positions prises par les délégués officiels aux réunions de l’OMPI.[/box]

Toutefois Ce qu’ils semblent avoir oublié, est le fait que le PPI n’est pas un parti politique en soi . C’est une association de partis, enregistré comme une ONG belge comme beaucoup d’autres observateurs membres de l’OMPI.

Ainsi, les préoccupations américaines semblent être fondées sur la désinformationPendant ce temps, les autres préoccupations semblent être tout aussi curieuses. Beaucoup de membres de l’OMPI ont déjà pris des mesures politiques en réponse à des procédures de l’OMPI, notamment lors des fuites de documents  concernant ACTA.

Le PPI n’était pas au courant de la procédure lorsque TorrentFreak est entré en contact avec eux ce matin.

[box] « Malheureusement, nous n’avons pas eu de notification de la part de l’OMPI »,indique  Denis Simonet (membre du conseil du PPI )

« Donc, nous ne savons pas plus que ce que chacun peut lire sur Internet. Cela est surprenant car nous remplissons toutes les conditions requises et le secrétaire général a même recommandé l’acceptation de notre demande, nous travaillons sur l’obtention de plus amples renseignements auprès de l’OMPI « , a-t-il ajouté [/box]

 

[button link= »http://torrentfreak.com/france-us-switzerland-block-wipo-membership-for-pirates-121003/ » newwindow= »yes »] TorrentFreak[/button]

Partagez cet article :