[box] [/box]

En France cela n’est pas possible car cela serait considéré comme de l’extorsion de fonds, mais dans de nombreux pays, des cabinets d’avocats sont chargés par les ayants droits de repérer les adresses IP d’ internautes qui partagent illégalement leurs fichiers sur le réseau P2P.

Après avoir obtenu l’identité des pirates, les cabinets d’avocats contactent ces derniers pour leur proposer un réglement à l’amiable. Le présumé pirate a alors la possibilité de payer quelques centaines (ou milliers) d’euros afin de stopper les poursuites.

Dans de nombreux cas, les internautes préfèrent payer, car se défendre devant un tribunal coûte souvent plus cher que le montant réclamé, sans aucune garantie de victoire lors d’un procès.

Mais selon un communiqué publié sur son site internet , en Allemagne, un cabinet d’avocats semble vouloir aller bien plus loin  afin de persuader les internautes tenaces à payer au lieu de se rendre devant les tribunaux.

Le cabinet Urmann indique qu’à partir du 1er septembre, il commencera à publier les données personnelles des titulaires de comptes Internet qui sont en procédure pour avoir violé les droits d’auteur de leurs clients. Le nombre exact est inconnu, mais le cabinet indique déjà avoir l’identité de 150.000 personnes.

Fait important : la majeure partie des clients du cabinet d’avocat ne sont pas propriétaires de maisons de disques … ils sont producteurs  de pornographie hardcore allemande!

Concernant le téléchargement de films X, c’est encore plus Diabolique… En plus des raisons financières, beaucoup d’internautes préfèrent payer  afin de ne pas s’afficher lors d’un procès pour avoir téléchargé un film X. Mais désormais, imaginez les répercussions personnelles de voir son nom clairement affiché dans une telle liste…

Mais le pire est encore à venir.  Le cabinet prévoit de cibler en premier lieu – ceux qui ont des adresses IP enregistrées dans des églises, des commissariats et – tout à fait incroyablement – dans les ambassades des pays arabes.

Le cabinet d’avocats insiste sur le fait qu’il est tout à fait en droit de prendre cette mesure. Le cabinet s’appuie sur une décision de 2007  de la Cour constitutionnelle qui a jugé légal pour les cabinets d’avocats de publier les noms des adversaires de leurs clients afin d’annoncer leurs services. Cependant, il y a un débat si la décision s’applique car elle ciblait des adversaires commerciaux, et non pas des citoyens ordinaires.

Sans surprise, le collectif Anonymous  fait déjà allusion à une prochaine action de sa part.


[box] [/box]

[box] « Un cabinet d’avocats a annoncé qu’il va prochainement publier une liste soi-disant liste de ses adversaires sur le web »[/box]

[box] »Une fois la liste en ligne, nous  prendrons soin d’elle! »[/box]

 

[button link= »http://torrentfreak.com/anti-piracy-law-firm-will-publicly-humiliate-the-clergy-police-arabs-120823/ » newwindow= »yes »] Source : TorrentFreak[/button]

Partagez cet article :