Hier, après une découverte sur Twitter, la révélation est tombée. Une société aurait déposé à l‘INPI le logo Anonymous.

Le document (.pdf) révèle que la demande d’enregistrement a été déposée par Early Flicker, et concerne les classes18, 21 et 25 ( vêtements et accessoires).

 

Le logo, mais également le slogan « Anonymous, We are Légion. We do not Forgive. We do not Forget. Expect us » sont enregistrés.

[box][/box]

 

Après quelques recherches, il apparait que la société Early Flicker possède plusieurs sites dont http://www.pickapop.fr/ ainsi qu’une boutique Ebay http://stores.ebay.fr/Early-Flicker?_rdc=1 sur lesquels sont vendus des produits à l’effigie « Anonymous ».

 

[box][/box]

De là, le  comité de soutien France Anonyme (CSFA / association loi 1901) a envoyé un email, suivi  des anonymous qui ont diffusé une mise en garde vidéo.

[box] Vidéo « Anonymous »n’est pas à vendre »:

[/box]

[box]  Email envoyé par le CSFA :

Bonjour,
Je représente le Comité de Soutien France des Anonymes, association loi 1901, regroupant des activistes sympathisants du mouvement Anonymous.

Après vérification auprès de notre juriste, nous vous informons que le dépôt que vous avez effectué auprès de l’INPI concernant les logos et credo du mouvement Anonymous ne sont pas légaux.

En effet, ces derniers justifient très facilement une utilisation antérieure à votre dépôt, c’est donc sans mal que le mouvement pourra alors continuer, gratuitement, à utiliser ces derniers.
Par ailleur, le logo est déjà sous licence Creative Commons, et l’INPI ne peut rien faire contre cela.

Une personne a déjà été mandatée pour voir quelles possibilités nous avons de recourir en justice, à titre impersonnel et en simple soutien au mouvement, pour rendre aux Hactivistes ce qui n’appartient à personne, pas même à vous.

Nous vous invitons alors à retirer tous les produits à l’effigie d’Anonymous de la vente et à abandonner les droits que vous réclamez sur le logo et le credo d’Anonymous. Dans le cas contraire, nous serions obligés d’intervenir par le biais juridique.
Nous vous informons également si notre notre biais est la légalité, ce n’est pas le cas des nombreux activistes revendiquant leur appartenance au mouvement, qui se sont déjà saisis de l’affaire.

Certains de votre compréhension,
Bien cordialement « [/box]

La société  pourtant restée silencieuse envers les questions des journalistes a finalement très rapidement répondu a CSFA.

[box] Voici l’ email  que la société à envoyé à CSFA :

« Bonjour,

je vous avoue que je suis assez surpris de la tournure que prennent les choses, et de l’ampleur que cela prend. Je vais donc m’expliquer clairement auprès de votre association, et s’il le faut, de chaque association semblable à la vôtre, car en aucun cas je ne revendique l’appartenance de ces slogans et de ces logos.

J’ai créé l’an dernier un site comme il y en a tant, qui offrent le choix du motif, de la couleur, en bref qui permet à chacun de personnaliser ses objets, de les faire à son image, et pourquoi pas de s’exprimer par ce biais. Chaque utilisateur de mon site peut non seulement proposer des designs, mais également récupérer un pourcentage de la vente des produits portant un de leurs designs. Bien que ridiculement insignifiants face aux actions d’anonymous, je ne crois pas que l’on puisse dire que nos principes ne sont pas les vôtres. J’ai suivi de près vos actions et je supporte totalement votre mouvement.

Cela étant dit, dès les débuts de mon site web, de nombreux particuliers m’ont soumis des logos faisant référence à Anonymous. Bien évidemment en tant que professionnel je me dois de vérifier avant d’accepter un modèle, que celui-ci n’a pas été déposé, ce que j’ai fait, conscienceusement, après chaque commande. Comprenez bien que jusqu’à présent mes seules prérogatives étaient de ne pas avoir d’ennuis…

Il m’est venu à l’esprit qu’une fois ces logos déposés, je pourrais les proposer la conscience tranquille, et aider en cela à promouvoir votre mouvement et pourquoi pas même à permettre à vos propres membres d’en profiter. Comme vous pouvez le voir mon site est petit, les t-shirts ne sont pas chers, il n’est pas question ici de faire un gros bénéfice.

Le point qui me paraît le plus important à soulever ici est que mon dépôt a déjà plusieurs mois, et si vous vous renseignez vous verrez qu’à aucun moment je n’ai réclamé un quelconque copyright à qui que ce soit. Il est évident pour moi que ces logos n’appartiennent à personne, et tant qu’ils seront déposés chez moi, il n’y aucun risque que cela change, cela n’a jamais été mon objectif. Si cela avait été le cas je mériterais sans aucun doute les noms d’oiseaux qui me parviennent par mail. J’espère que vous comprenez mieux maintenant les aboutissants de ma démarche, à savoir propager des produits à l’effigie du mouvement, et en quelques sorte protéger ses logos et slogans afin que tout le monde puisse continuer à répandre ces principes.

Très peu de bénéfices ont été faits sur mes ventes, je pense qu’un bon nombre de gros sites qui proposent ces logos ont amassé bien plus. Je répète qu’il ne s’agit absolument pas d’une marque (pas d’étiquettes, pas de séries, ni de ventes en gros, et encore une fois pas d’interdiction pour les autres, ce qui est vraiment fondamental ici)!!

Pour conclure je vous dirais qu’au moment où l’idée m’est venue de faire ce dépôt (qui ne coûte pas très cher pour tout vous avouer), je m’étais préparé à l’éventualité que ce soit perçu comme une action revendicatrice (je n’avais pas du tout pensé qu’on m’accuserait de vouloir gagner de l’argent en utilisant le copyright, puisque l’idée ne m’était même pas venue à l’esprit, mais je savais que cela pourrait peut être agacer certains défenseurs du mouvement). A ce moment je m’étais dit que je serais sans doute contacté, et que j’aurais l’occasion d’expliquer ma démarche comme je le fais actuellement, ceci ne pouvant pas être fait avant puisque par définition Anonymous ne peut être joint ou contacté n’est il pas?

Cela étant dit également, je suis prêt à conclure les accords nécessaires, sachant que quoiqu’il advienne il ne sera, je vous le répète, jamais question pour moi de revendiquer ces images ni ces textes, qui parlent à mon coeur, mais qui n’en viennent bien évidemment pas, je le reconnais sans problème.
J’espère que nous trouverons une manière intelligente de régler ce différend, qui finalement n’en est pas un. » [/box]

Depuis hier, les produits « Anonymous » semblent être moins mis en avant (noyés dans de nombreux autres articles peu/non visibles jusque là)…mais il y a peu de doute que cela suffise à calmer la colère des anons. Il reste tout de même bon de noter que le responsable du site se dit  « prêt à conclure les accords nécessaires »

Nous avons contacté le responsable du site et vous tiendrons informé si nous obtenons une réponse.

Partagez cet article :