En début de semaine, la totalité des députés russes ont adopté une loi visant à censurer Internet.
Le but avancé par le texte est de protéger les enfants, en fermant certains sites : ceux qui diffusent de la pornographie pédophile, qui font la promotion de la drogue ou qui donnent des conseils pour se suicider.

Bien que nous ne savons pas quels  sites seront mis en premier sur une liste noire, il semble que Facebook soit susceptible d’en faire partie. Qu’il existe ou non un lien entre les appels à censurer Facebook et la loi récemment adoptée n’est pas claire.

Pourtant, l’adoption de lois sur la censure facilite grandement l’interdiction et le blocage de sites.

 

Le scandale a éclaté plus tôt ce mois-ci après que Facebook ait introduit des icones « mariage » pour les utilisateurs de même sexe.

En réponse, une communauté orthodoxe de la ville de Saratov, au sud de la Russie, a lancé un ultimatum exigeant que Facebook arrête de « flirter avec les sodomites » et de supprimer tout le contenu faisant la promotion de l’homosexualité.

L’ultimatum ayant été ignoré, la communauté de Saratov a lancé une pétition ayant atteint 34 000 signatures en seulement 3 jours.

[box]« Nous exigeons une seule chose: Que Facebook soit bloqué dans l’ensemble du pays, car il vulgarise ouvertement l’homosexualité chez les mineurs, » indique Roslyakovsky chef de l’organisation.[/box]

Une demande a été envoyée au Bureau du Procureur général pour lui demander de contrôler les activités du réseau social en termes de personnes gays, lesbiennes et de la propagande pédophile.

Lorsqu’un million de signatures sera recueilli, les militants ont également l’intention de soumettre un appel à la Douma d’Etat.

[box]« L’objectif des États-Unis est que les Russes cessent d’avoir des enfants. [Ils veulent que] la grande nation  se transforme en Sodome et Gomorrhe », dit Roslyakovsky . 

« Mais je reste confiant sur le fait que les lois russes et les citoyens raisonnables seront en mesure de protéger leurs enfants contre une attaque féroce des sodomites», a-t-il déclaré.[/box] 

Il faut savoir quel ‘homosexualité était une infraction pénale dans l’Union soviétique punie par des peines d’emprisonnement. Cet article du code pénal a été annulé en 1993, mais la communauté LGBT relève que la discrimination est encore présente. 

Quoi qu’il en soit nous avons ici un  brillant exemple de ce qui est si dangereux avec les lois permettant la censure d’Internet.

Internet est conçu pour permettre à tous les points de vue d’être entendus, et pas seulement les points de vue de quelques un notamment ceux qui ont la mains sur les FAI. »

http://www.zeropaid.com/news/101591/russian-orthodox-activists-want-isps-block-facebook-2/

http://www.dailydot.com/news/russian-orthodox-ban-facebook-gay-marriage-icons/

 

Partagez cet article :