Le service d’hébergement de  fichiers Oron.com a déclaré qu’il remettrait les adresses IP, détails bancaires et  adresses email des utilisateurs soupçonnés d’avoir violé le droit d’auteur.

Le mois dernier, le studio pour adulte Liberty-Media a poursuivi Oron.com un site d’hébergement de fichiers pour la coquette somme de 34,8 millions, affirmant que l’hébergeur a participé au partage illicites de fichiers soumis aux  droits d’auteurs.

Liberty Media a demandé 500.000 dollars de dédommagement à  Oron afin de clore l’affaire, offre que Oron a rejeté jugeant le montant «déraisonnable».

Mais il apparait que les négociations entre les deux sociétés soient allées beaucoup plus loin que ses offres de trésorerie – beaucoup, beaucoup plus loin.

TorrentFreak a appris que le 23 Juin Oron a proposé  50 000 $ à Liberty Media, environ dix fois moins que ce qui était initialement demandé. En outre, Oron a déclaré que, si un accord était accepté, il pourrait devenir particulièrement utile pour le studio pour adultes.

Après une demande de liberty, Oron a déclaré qu’il pourrait en effet prendre des mesures à la fois utiles et audacieuses pour empêcher les contenus de Liberty Media d’être sur ses serveurs « en donnant la liberté d’accès direct totale et« sans entraves »à ses systèmes de suppression.

Puis, dans le but de rembourser le préjudice que Liberty explique avoir perdu, les fichiers illégaux pourraient être remplacés par des liens menant sur le site de Liberty Média afin que  les internautes  puissent acheter des produits officiels de Liberty.

[box] »Oron ne touchera aucun revenu de ces liens jusqu’à ce que la liberty Média  ait récupéré le revenu brut de 400.000 $, après quoi Liberty versera à Oron 50% de ses bénéfices effectués à partir des liens», suggère Oron.[/box]

Jusque là, rien de surprenant dans la mesure où ce type d’affilation est courant sur les hébergeurs de fichiers et sites de stremaing. Mais c’est là que les choses commencent à dégénérer.

Oron a également proposé de bloquer de  « façon permanente, par adresse e-mail, compte PayPal,’adresse IP ou tout autre moyen raisonnable, tout utilisateur qui ferait l’objet d’une demande de retrait de la part de Liberty.

[box]  » N’importe quel utilisateur signalé comme portant atteinte aux droits d’auteurs de Liberty seront également leurs versements gelés par Oron. »[/box]

Mais cela va encore plus loin, Oron se proposant de fournir des informations complètes sur les uploader:

[box]

« Oron aidera Liberty à l’identification et à la poursuite civile de toute personne qui utilise Oron pour distribuer du matériel sous copyright de Liberty, y compris mais sans s’y limiter, à la divulgation complète des adresses IP, informations bancaires, e-mails et toute autre information qui pourrait aider à Liberty à de telles poursuites. »[/box]

Note : il semble qu’ Oron ne puisse pas être protégé par le statut « d’hébergeur »  ou de »prestataire technique » , le bouton « DMCA » permettant aux ayants droit de se plaindre d’un contenu illégal n’ayant été mis en place que depuis juin 2011.

 

http://torrentfreak.com/cyberlocker-offered-to-help-prosecute-users-to-settle-34-8m-copyright-suit-120706/

[box type= »warning »] NB: cette page contenait un lien vers l’article original sur XBIZ (site d’information et d’affiliation de contenu pour site adulte) . Twitter ayant considéré ce lien comme du SPAM, il n’est pas possible de tweeter cette page avec le bouton cidessous, bien que le lien soit désormais enlevé (vous pouvez tout de même copier directement l’url de cette page sur twitter)[/box]

Partagez cet article :