La NSA (National Security Agency/ Agence de sécurité Nationale) intercepterait 1,7 milliards de communications électroniques américaines par jour.

 

  • Depuis les évènements du 11 septembre 2001, la NSA, notamment composée d’employées de la CIA et du FBI, a commencé à espionner illégalement (sans autorisation officielle) les communications électroniques des Americains.

 

  • En 2006, le New York Times a révélé que l’administration Bush avait mis sur écoute les communications électroniques d’Américains sans les « bons d’autorisation » requis par la loi.

 

  • En 2008 l’amendement FISA à « légalisé » cette surveillance de la NSA.  Le groupe disposerait notamment d’un grand complexe dans l’Utah qui détiendrait les données et qui aurait coûté 2 milliards de dollars.

Il y a quatre ans, avec FISA, le Congrès a autorisé la surveillance électronique des personnes soupçonnées de terrorisme ainsi que des personnes situées à l’extérieur des États-Unis. (Autrement dit la surveillance ne s’arrête pas aux informations circulant sur le territoire des états unis)

Lorsque le Congrès avait mis en place FISA, il avait imposé à la loi une disposition limitant à quatre ans les pouvoirs qui lui sont autorisés.

La date d’ expiration était sur le point d’arriver, quand (surprise!) l’administration Obama a exigé qu’elle soit renouvelée telle qu’elle est, sans aucun changement changement ou réforme.

L’American Civil Liberties Union a créé une infographie sur la surveillance de masse qui montre quelques chiffres effrayants liés à la National Security Agency.

Partagez cet article :