[box type= »warning »] Edit : Cette affaire date de l’année dernière, et la RIAA n’a jamais prononcé la demande de 72 trillons, mais a demandé un dédommagement pour chaque dl (ce qui reviendrait à un maximum de 72 Trillons). L’affaire est désormais terminée, et Limewire a été condamné à verser 105 millions à la RIAA.

Cette histoire a été récemment mise en ligne par 2 médias anglais qui se sont trompés de date (d’un an), avant que l’info ne soit reprise par des dizaines d’autres sites. (dont TorrentNews) L’article source de cette news (NME)n’est plus disponible (erreur 404^^)[/box]

—-

En Octobre 2010, Limewire est accusé d’avoir facilité la contrefaçon à grande echelle, mais la RIAA  (« Recording Industry Association of America »)poursuit actuellement ses propriétaires pour les dommages et intérêts.

Estimation faites, La  RIAA reclamera donc que  LimeWire verse plus de 72 trillions de dollars de dommages et intérêts!

Pour info 1 Trillon US = Mille  milliards , la RIAA  réclame donc 72 milles milliards!

Pour info aussi (selon wikipedia) les richesses combinées de la planète entière sont d’environ 60  à 70 Trillons de dollars!

Les ayants droits considèrent donc que Limewire à lui tout seul leur aurait fait subir des dommages (pertes) supérieures à la richesse du monde entier  !

Pour arriver à cet estimation de charlatans, la RIAA affirme qu’ étant donné que les tribunaux ont identifié plus de 11.000 chansons comme « violées », et que chaque chanson a probablement été téléchargée des milliers de fois, ils devraient être rémunérés pour chaque téléchargement individuel.

Et oui, l’habituel refrain du 1 album téléchargé = un album qui aurait du être vendu …

 

http://www.nme.com/news/various-artists/63944

Partagez cet article :