Suite à l’opacité du vote électronique, le Parti Pirate a mis en place un site accompagné d’un communiqué afin d’inciter les électeurs à dénoncer d’éventuels problèmes:

[box] Quelques 700 000 Français de l’étranger pourront voter par Internet.

Le Parti Pirate dénonce l’opacité et le manque de sécurité de la procédure de vote, qui pourraient remettre en question la sincérité du scrutin et le respect du secret du vote.

Conformément à la possibilité offerte par le code électoral, des délégués des candidats du Parti Pirate ont assisté à la cérémonie officielle de génération des clés de l’urne électronique dédiée aux Français de l’étranger vendredi 18 mai.

Ces délégués ont relevé plusieurs entraves à la possibilité de la vérification par des citoyens de l’intégrité de l’urne électronique :

  • Impossibilité d’avoir accès au code source des logiciels utilisés.
  • Impossibilité d’avoir une quelconque garantie sur la version réellement utilisée des logiciels cités dans le protocole.
  • Impossibilité de s’assurer de l’intégrité de la machine utilisée pour générer les clés verrouillant l’urne électronique.
  • Impossibilité de tester la sécurité du serveur de vote qui serait mis en ligne sur Internet.

Outre ces problèmes purement informatiques, il est à noter que :

  • Pour les onze circonscriptions, dans lesquelles se présentent plus de dix partis et 178 candidats, seuls deux partis (dont le Parti Pirate) et cinq candidats étaient représentés pour observer la mise en place des procédures de sécurité.
  • Les membres officiels du Bureau de vote électronique avaient une expertise technique limitée. Or, selon la loi, ils sont censés, lors de l’ensemble des opérations de vote électronique, contrôler les moyens mis en œuvre.
  • Certains logiciels utilisés ont été développés par des sous-traitants privés en dehors de tout contrôle citoyen direct.
  • Nous attirons aussi l’attention sur le fait que n’importe quel citoyen pourra voter à partir de son ordinateur. Or les ordinateurs individuels sont facilement attaquables. Il est donc tout à fait possible que certains se voient dépossédés de leur vote ou que le secret du vote soit violé.

Pour le Parti Pirate, tous ces soucis découlent du choix du vote électronique : le contrôle démocratique nécessaire à la légitimité des résultats électoraux ne peut être exercé que par des citoyens, pas uniquement par des machines ou des ingénieurs, et ce contrôle doit être accessible à chacun.

C’est pourquoi le Parti Pirate  propose à tous les citoyens de témoigner pour rapporter les incidents ou difficultés qu’ils auraient rencontrés.[/box]

http://vote-electronique.partipirate.org/2012/

 

Partagez cet article :