MP3Tunes : Comment la maison de disques EMI nous as Tués

L’année dernière, le site  MP3tunes, précurseur dans le « cloud de musique » (hébergement de sa musique pour l’écouter à partir de n’importe quel ordinateur) a marqué une grande victoire dans sa longue bataille contre la maison de disques EMI, mais il s’avère que cette victoire historique est venue trop tard.


En raison des coûts juridiques et de la concurrence, MP3tunes ne voit pas d’autre choix que de déposer le bilan.

Michael Robert, fondateur de MP3tunes, s’explique:

 MP3tunes déposera le bilan après des années de dépérissement dues aux attaques judiciaires et un effort concerté par certains de l’industrie musicale de contrecarrer notre société.

 Il y a seize ans, comme le fondateur de MP3.com, j’ai défendu l’idée que les collections de musique personnelles passeraient de piles de CD vers le PC (de l’analogique au numérique). 

10 ans plus tard, j’ai lancé MP3tunes avec la vision que les bibliothèques de musique numérique se déplaceraient du PC vers la technologie du cloud. 

Un an et demi après, EMI Records poursuivait MP3tunes en alléguant que nous étions de massifs contrefacteurs et que nous avions construit notre entreprise sur le piratage. Près de quatre ans plus tard, un juge a conclu à l’opposé – que « MP3tunes n’a pas favorisé la violation » .

Mécontent de l’issue, EMI a demandé que la décision soit réexaminée une 3ème fois.

Alors que MP3tunes a ouvert la voie pour le stockage de musique en ligne, la société a dû faire face à quatre ans et demi de tourments juridiques.

A chaque occasion, EMI nous a traîné dans des procédures judiciaires coûteuses et fastidieuses. Un exemple est l’interrogation des salariés de l’entreprise pendant  toute une journée afin de faire des dépositions et où les avocats tentaient de tromper notre personnel … Ils ont même payé 25 000 $ pour obtenir qu’un ancien employé fasse une déposition.

 EMI est allé plus loin en envoyant des demandes à nos  partenaires existants et potentiels pour les informer qu’ils ne pouvaient pas travailler avec MP3tunes ou qu’ils risqueraient de perdre leur licence permettant de vendre de la musique appartenant à EMI. 

Plusieurs entreprises nous ont dit qu’ils voulaient travailler avec nous, mais qu’ EMI leur interdisait de le faire. 

Ils ont utilisé leur  monopole du droit d’auteur pour que MP3tunes soit blacklisté dans l’industrie.

EMI a dépensé environ 10 millions de dollars afin d’embaucher  plusieurs cabinets d’avocats pour attaquer MP3tunes. Ils savent que c’est difficile, voire impossible pour une start-up de lutter contre de longues batailles juridiques coûteuses. Leur espoir est qu’en attaquant au démarrage, une startup ne ​​peut pas financer une longue bataille juridique et ils gagnent donc par défaut. 

C’est ce qui s’est passé avec le moteur de recherche de musique Seeqpod , Muxtape, Favtape et beaucoup d’autres qui ont tranquillement disparu. 

Ils savent que, même si le site l’emporte devant les tribunaux, il sera affaibli et en phase terminale lorsque le verdict définitif sera rendu.

Défendre MP3tunes a coûté cher, mais n’aurait pas été insurmontable si MP3tunes avait été  libre de s’associer avec d’ autres afin de faire croître l’entreprise, mais l’intimidation et l’ingérence pure et simple d’EMI ont contrecarré ces efforts. 

Un exemple: MP3tunes a créé un processus appelé « express écoute«  où les achats de musique sont automatiquement déposés dans un espace sécurisé. Les fans de musique peuvent acheter de la musique à la maison, au travail ou même à partir d’un téléphone mobile et écouter immédiatement des copies de haute qualité en cours de chargement.

 À l’exception de eClassical , aucun détaillant n’a accepté de travailler avec nous, soit de peur de représailles de la part EMI, soit purement et simplement parce que EMI leur a interdit. 

Pourtant, aujourd’hui, c’est exactement de cette manière que fonctionnent les service cloud de  Amazon, Apple et Google.

Etant donné la poursuite des frais de justice et de l’entrée de concurrents importants, le dépot de bilan reste la seule option. Un autre procès coûteux est prévu pour l’été et pourrait coûter des millions. EMI a déjà déclaré qu’ils feront appel , quel que soit le résultat.  Ceux à qui profitera la décision du tribunal sont des poids lourds: Google , Amazon et Apple,qui ont tous lancé des services concurrents l’an dernier et  ont maintenant un avenir juridique plus certains grâce aux efforts de MP3tunes.

Si MP3tunes avait été autorisé à cultiver des partenaires au cours des dernières années, le scénario serait tout à fait différent.

C’est décevant quand une entreprise échoue. Beaucoup d’employés ont travaillé dur à la construction d’un service unique. 

Quand j’ai démarré MP3tunes, beaucoup se sont montrés sceptiques sur toute initiative qui remettait en question la position dominante des DRM iTunes.

J’étais pourtant persuadé que les formats ouverts tels que les MP3 étaient meilleurs pour les consommateurs et l’emporteraient. J’étais persuadé que le stockage cloud serait l’avenir de l’industrie et que les consommateurs n’auraient pas à ré-acheter ou à louer leur musique pour un stockage sur le net.

Je trouve donc des consolations dans le fait qu’aujourd’hui les DRM d’ iTunes sont morts et enterrés, que l’hébergement de musique a désormais des arguments juridiques solides et que les consommateurs n’aient pas à payer à nouveau pour leur musique ou soient forcés dans un modèle de location. Les gens peuvent télécharger leur musique à Google, Amazon et d’autres et les écouter n’importe où parce qu’ils ont le contrôle de leur musique. Hélas MP3tunes ne bénéficiera pas de ce monde nouveau, mais les consommateurs oui.

- MR michael@michaelrobertson.com 

http://www.michaelrobertson.com/archive.php?minute_id=363

 

 

 

Partagez cet article :

Author: Blackistef

Share This Post On