Dans la bataille judiciaire en cours entre la MPAA et l’hébergeur de fichiers Hotfile , James Boyle professeur de droit  à l’université de Duke,  a déposé un rapport important.

Pour Contrer les revendications de l’industrie du cinéma selon lesquelles Hotfile serait exclusivement destiné aux fichiers pirates, le professeur montre que les fichiers les plus téléchargés sur le cyberlockers sont des logiciels Open Source. En outre, il soutient que le programme d’affiliation est utile pour récompenser les créateurs de contenu pour leurs efforts.


L’an dernier, la MPAA a lancé une action en justice contre Hotfile, l’un des cyberlockers (hébergeur de fichiers) les plus populaires.

Les studios de cinéma clament qu’ hotfile fait la promotion du  « vol numérique à une échelle massive » et qu’il doit être arrêté, une accusation rejetée farouchement par Hotfile. 

En réponse, Hotfile a embauché un expert qui discrédite le rapport , le décrivant comme à la fois «peu fiable» et «non scientifique». Mais cela ne s’arrête pas là.

TorrentFreak a obtenu un  rapport confidentiel , où James Boyle, professeur de droit  à l’université de Duke, présente quelques faits révélateurs quant à l’utilisation légale de Hotfile. Le document a été déposé sous scellé le mois dernier et révèle que le partage de contenus légaux est très répandu sur le cyberlocker.

Le professeur note que les deux fichiers les plus  téléchargés sur le site sont des logiciels Open Source. Il s’agit des applicationIREB et Sn0wbreeze qui, avec  respectivement 885 583 et 629 783 téléchargements,sont les fichiers les plus partagés.

« Le fait que les deux fichiers les plus couramment téléchargés sur Hotfile soient des programmes open source qui semblent être licitement partagés, apparaît être une information pertinente que la cour devra prendre en compte lors de son évaluation de l’utilisation de Hotfile »

écrit le professeur .

 

En se référant à la popularité des applications ci-dessus, le professeur apporte un autre argument important.

Alors que la MPAA affirme que les « programmes d’affiliation » (service qui reverse de l’argent aux propriétaires des fichiers les plus populaires ) sont une incitation à mettre des fichiers illégaux, il apparaît que plusieurs développeurs de logiciels l’ utilisent pour générer des revenus à partir de leurs programmes libres.

« Au moins deux des développeurs open source présentés dans cette étude participent au programme d’affiliation de Hotfile, et ont indirectement été rémunérés pour les programmes qu’ils ont librement fournis au public. 

« Ceci suggère que le programme d’affiliation Hotfile est capable de remplir sa  fonction de  compensation des auteurs et distributeurs « 

ajoute Boyle.

L’utilisation légitime de Hotfile ne s’arrête pas avec le logiciel Open Source soit. Le professeur cite plusieurs autres exemples de distribution de fichiers libres ( domaine public) ou encore de films et musiques sous licence Creative Commons.

Enfin, le rapport fait valoir que les cyberlockers comme Hotfile fournissent une fonction très importante tant pour les utilisateurs moyens et les créateurs de contenus professionnels. Ils sont l’un des moyens qui permet aux internautes de facilement distribuer des fichiers volumineux.

 

« Hotfile fournit un type de service qui est très important dans l’architecture de l’Internet.Le transfert de gros fichiers sur Internet est difficile. Par exemple sur Gmail, la taille maximale d’une pièce jointe est de 25MB, et la plupart des systèmes d e-mail fixent des limites inférieures. « 

 

 » Les développeurs ou cinéastes Indépendants qui collaborent sur un film open source n’ont pas nécessairement leurs propres serveurs à partir duquel ils peuvent partager leurs fichiers.

 

La croissance de l’activité créatrice distribuée sur Internet suggère que le rôle déjà important des services de cyberlockers tels que Hotfile est susceptible de croître à l’avenir, « 

conclut Boyle.

Il appartient désormais à la cour d’étudier  les points soulevés par le professeur Boyle.

 

http://torrentfreak.com/hotfiles-most-donwloaded-files-are-open-source-software-120411/

Partagez cet article :