Hier, suite à une audience,un tribunal de Nouvelle-Zélande vient d’ accorder à Kim Dotcom le retour de certains de ses droits fondamentaux. Le fondateur de Megaupload est désormais autorisé à accéder à Internet et à prendre tous les jours un bain dans sa piscine pour l’aider à soulager un problème de dos. Kim Dotcom sera également autorisé à terminer un album de musique sur lequel il a travaillé .

 

Après son arrestation en Janvier, Kim Dotcom ,le fondateur de Megaupload a été immédiatement privé de sa liberté.

Le 22 Février, soit un peu plus d’un mois plus tard, Kim a été libéré sous caution , mais de lourdes restrictions lui ont été imposées.

En plus de limites générales imposées sur ses déplacements et activités, Kim Dotcom – quelqu’un qui vit et respire l’Internet – a été interdit d’utiliser internet ou même d’avoir un téléphone portable « compatible Internet ».

 

Aujourd’hui, Kim Dotcom et ses trois co-accusés – Mathias Ortmann, Bram van der Kolk et Finn Batato – ont comparu devant la Cour pour demander que leurs conditions de libération sous caution soit modifiée.

L’équipe juridique de Kim Dotcom a expliqué à la Cour qu’il était nécessaire que l’homme de 38 ans ait son accès à Internet rétabli afin qu’il puisse monter correctement sa défense.

Pour soigner son mal de dos, Dotcom a également demandé l’autorisation d’utiliser la piscine du manoir où lui et sa famille vivaient à l’époque du raid… Ils vivent actuellement à proximité.

La fortune de Dotcom a été saisie par les autorités de sorte que l’ex multi-millionnaire cherche maintenant à générer des revenus comme la loi l’autorise. À cette fin Dotcom,a demandé la permission de finir un album de musique sur lequel il a travaillé.

 

Le ministère public, naturellement opposé à Dotcom, explique qu’il ne s’agit pas d’un travail et qu’il est peu probable que son premier album ( une collaboration avec plusieurs artistes internationaux) soit une réussite .

 

Le juge David Harvey a finalement déclaré que Dotcom et ses associés s’étaient comportés correctement lors de leur liberation sous caution. Il a ensuite accordé à Kim Dotcom l’accès à Internet, 90 minutes d’accès à la piscine et 2 voyages par semaine pour se rendre aux studios d’enregistrement à Auckland pour terminer son album.

Le juge a également accordé à Batato, Ortmann et Van der Kolk l’autorisation de rendre visite à Kim Dotcom une fois par semaine pour un maximum de six heures afin qu’ils puissent travailler sur leur défense.

 

Une audience d’extradition est prévue pour Août. Pendant ce temps, Kim reste confiant sur le fait qu’il pourra défendre avec succès les accusations américaines portées contre lui.

http://torrentfreak.com/kim-dotcom-back-online-prepares-to-release-music-album-120402/

 

Partagez cet article :