Le Parti Pirate Tunisien existait déjà officieusement depuis septembre 2010, dans la clandestinité. Depuis le 13 mars celui-ci est officiellement reconnu. C’est une victoire symbolique importante, qui intervient quelques semaines après une victoire juridique empechant le retour du filtrage de l’internet tunisien.

Le lendemain (Hier) le Le président tunisien Moncef Marzouki a annoncé que La Tunisie a décrété le 13 mars « journée nationale de la cyberliberté »

Cette journée est rendue en hommage a Zouhair Yahyaoui, une des victimes de l’ancien régime, libéré en 2003 et décédé le 13 mars 2005 à la suite d’un infarctus à l’âge de 36 ans.

Sur son site  « TuneZine » et sous le pseudonyme « Ettounsi » (Le Tunisien), Zouhair avait été le premier à publier une lettre adressée à Ben Ali pour dénoncer le fonctionnement de la justice.

Il avait été condamné en 2002 à deux ans et six mois de prison pendant lesquelles il avait été torturé. La famille de Zouhair avait souffert durant des années de la répression du président déchu Zine El Abidine Ben Ali. Ses cinq soeurs et ses deux frères avaient été interdits de travail, indique Mme Yahyaoui la mère de Zouhair.

« Je suis heureuse que le gouvernement se soit rappelé de mon fils et qu’enfin son pays lui rende hommage! Je suis fière du sacrifice de Zouhair qui n’avait qu’un seul rêve: voir la Tunisie libre et démocratique »

« Mon fils ne dormait presque pas, restant devant son ordinateur pour dénoncer ouvertement la corruption et la répression du régime Zine El Abidine Ben Ali »

 

source parti pirate : http://www.numerama.com/magazine/21993-le-parti-pirate-de-tunisie-est-officiellement-reconnu.html

source journée nationale cyberliberté : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hcVG5XzxLXfhb4YVLj4dE1rNBLag?docId=CNG.f4cd6dd14b0797b1d5e5d93a87e03f3e.81

 

 

 

Partagez cet article :