Le gouv- des Etats-Unis échoue dans sa tentative de remettre le Fondateur de #MegaUpload en prison

Après avoir été libéré sous caution la semaine dernière, Kim Dotcom est rentré chez lui pour passer un peu du temps avec sa famille. Le fondateur de Megaupload avait été placé en détention pendant un peu plus d’un mois après son arrestation en Janvier. Bouleversé par la décision d’accorder la liberté surveillée à Dotcom, le gouvernement des États-Unis a fait valoir hier lors d’une audience d’appel qu’il devrait être remis en prison. Aujourd’hui le gouvernement américain a échoué  dans cette tentative et Dotcom reste un homme libre – au moins pour le moment.

Le 22 Février, Kim Dotcom le   fondateur Megaupload a été libéré sous caution .

Dotcom avait été placé en garde à vue après qu’une brigade de police anti-terroriste ait perquisitionné sa maison  à la suite d’une longue enquête du FBI.

La plainte, agissant pour le compte du gouvernement des États-Unis, a fait valoir que Dotcom avait caché des ressources qui lui permettraient de fuir le pays si celui-ci était libéré sous caution.

Bien que quatre comptes bancaires aient été trouvés dans les Philippines, chacun d’eux était vide, et le juge a conclu qu’il n’y avait aucune preuve de fonds importants ailleurs.

En conséquence, le fondateur de Megaupload a été libéré de prison, libre de poursuivre sa lutte contre les autorités américaines qui veulent faire le faire extrader sur les accusations de  crime en bande organisée, violation du droit d’auteur et  blanchiment d’argent.

Hier, lorsque Kim  a parlé avec TorrentFreak, il était de bonne humeur , mais le ministère public, agissant au nom du gouvernement des États-Unis, avait déjà interjeté appel de la décision de libérer le fondateur Megaupload.

Hier, Anne Toohey, substitut du procureur général, a déclaré au tribunal, que depuis la libération de Kim Dotcom la semaine dernière deux autres comptes en banque  avaient été découverts, l’un aux Philippines et un autre dans les îles Vierges britanniques contenant 2000 $.

Elle explique que ceci, avec les allégations selon lesquelles Dotcom pourrait avoir accès à des faux documents  falsifiés pour fuir le pays, était un élément suffisant pour remettre l’homme en prison.

Paul Davison QC, représentant de Dotcom à l’audience, a fait valoir que cela n’avait aucun sens pour son client d’essayer de fuir le pays, notamment parce que son épouse Mona va bientôt donner naissance à des jumeaux.

Aujourd’hui, le juge Tim Brewer a refusé l’appel de l’accusation et autorise Kim Dotcom  à rester un homme libre en attendant l’ appel d’extradition prévu en Août.

Aussi devant le tribunal aujourd’hui, Dotcom et sa femme avaient demandé à avoir accès à 220 000 $NZ   (environ 138 000 euros) pour couvrir leurs frais courants, dont le loyer de leur maison, salaires des employés (agents de sécurité,   personnels de ménage …). Le montant servirait  également à couvrir les frais importants occasionnés par Dotcom pour préparer sa défense, dont factures de téléphone, carburant …

Auparavant, le juge Judith Potter avait  accepté de débloquer 74 000 $ NZ  de l’un des comptes bancaires saisis à  Dotcom afin de  payer les créanciers après l’arrêt des entreprises MEGA.

Il est également apparu que les autorités américaines enquêtent actuellement sur la  femme de kim (Mona Dotcom) soupçonnée d’être impliquée dans Megaupload.

http://torrentfreak.com/megaupload-founder-defeats-us-govt-attempts-to-put-him-back-in-prison-120229/

Partagez cet article :

Author: Blackistef

Share This Post On