Lors de la signature de l’ACTA , l’ Euro-député Kadar Arif avait immédiatement décidé de démissionner de son poste de rapporteur. « Je ne participerai pas à cette mascarade » avait-il annoncé.

Je vous relaye ci-dessous son dernier communiqué encourageant les manifestants à alerter l’opinion publique :

Demain, une mobilisation générale aura lieu en France et en Europe afin de dénoncer l’Accord Commercial Anti-Contrefaçon, l’ACTA.

 

Ayant moi-même démissionné de mon poste de rapporteur sur ACTA au Parlement européen pour alerter l’opinion publique sur les problèmes de fond comme de forme de cet accord, je me félicite de la mobilisation citoyenne qui s’organise et de l’ampleur prise par ce dossier dans le débat public.

 

Je tiens donc à apporter tout mon soutien aux manifestants qui se mobiliseront demain contre ACTA.

 

Grâce à la mobilisation citoyenne, une réelle prise de conscience est en train de s’opérer au niveau européen, et déjà la Pologne et la République Tchèque ont annoncé le gel du processus de ratification en cours dans ces pays. L’Allemagne vient également d’annoncer qu’elle ne ratifierait pas l’accord tant que le Parlement européen ne se serait pas préalablement exprimé.

 

Au sein du Parlement européen, le Groupe Socialiste a souligné, par la voix de son président Hannes Swoboda, ses plus vives craintes quant au contenu de l’accord et à son potentiel impact sur les libertés publiques, la responsabilité des fournisseurs d’accès à internet ou encore la production de médicaments génériques. Le Parti Socialiste Européen a également adopté hier une déclaration condamnant l’opacité des négociations et soulignant qu’ACTA n’est pas une réponse raisonnable au besoin de lutter plus efficacement contre la contrefaçon, qu’au contraire il risque de nuire aux droits fondamentaux des citoyens.

 

Les arguments que nous portons depuis des mois au Parlement européen sont enfin pris en compte. Nous attendons donc maintenant de la droite européenne qu’elle prenne ses responsabilités et qu’elle reconnaisse que cet accord est inefficace et dangereux pour les libertés publiques.

 

http://www.kader-arif.fr/actualites.php?actualite_id=152

Partagez cet article :