La justice ordonne une nouvelle fois le blocage du site Copwatch
Le tribunal de grande instance de Paris vient pour la seconde fois d’ordonner une nouvelle fois la censure  du site Copwatch nord-idf, après une demande de Claude Guéant ministre de l’Intérieur .

En octobre le tribunal avait déjà demandé aux FAI français de bloquer l’accès au site, contenant des propos jugés diffamatoires.

petit rappel : c’est quoi un site copwatch?

Ce type de site existe déjà depuis de nombreuses années aux états unis. Le principe de base est simple :  les citoyens sont invités à  filmer tous les policiers qu’ils croisent.  Tout y passe, les feu rouges brulés sans raison, les excès de vitesse , les pauses clopes, les arrestations abusives, la manière de se comporter… En réalité, ce site permet surtout de mettre en évidence les abus constants  perpétrés par la police.

Mais est-ce légal? Oui et non. A la base les sites Copwatch sont totalement légaux. En effet il est parfaitement légal de  filmer les policiers français dans l’exercice de leur fonction. Seuls certains corps des forces de l’ordre et les membres des services de renseignement sont protégés.

Pour contrer cela, le ministère de l’intérieur met en avant que certaines publications de Copwatch peuvent relever de l’atteinte à la vie privée des policiers qui voient leurs noms et leurs photos publiés sur Internet, (considéré comme un fichage) parfois accompagnés de propos potentiellement diffamatoires…Même si la plupart du temps, les informations recensées ont simplement été récupérées sur les comptes Facebook des policiers qui ont  laissé volontairement des informations sur leur vie privée, « en clair » et à la vue de tous. (identité, fonctions,commentaires, photos, inscriptions à des groupes tendancieux…)

Comme en octobre dernier , le TGI de Paris a de nouveau exigé que les FAI bloquent l’accès complet au site   https://copwatchnord-idf.eu.org

Toutefois, il n’a pas été accordé que les  34 « sites miroirs », ni que les futurs sites miroirs pouvant apparaître dans le futur puissent être bloqué comme le réclamait Claude Guéant.

Dans quelques jours, le site sera donc censuré en France, mais ni ses copies actuelles ni les futures ! De plus,  nul doute qu’il ne tardera pas à réapparaître sous un nouveau nom de domaine, et qu’après cette affaire, bien plus de 34 miroirs seront mis en place, de nombreux plugins et widgets permettant de faire des copies de site… en un seul clic…

NON A LA CENSURE! VIVE les sites COPWATCH qui dénoncent les abus des RIPOUX (n’oublions pas qu’un policier digne de ce nom et qui fait correctement son travail, n’ a aucune raison de se retrouver sur le site copwatch, ou en tout cas pas dans une situation dérangeante)

A vos caméscopes, dénoncez les abus de ceux qui nous contrôlent! (dans le respect de la loi)

 

http://www.pcinpact.com/news/68900-copwatch-miroir-blocage-filtrage-tgi.htm

Partagez cet article :