Non il n’y a pas que Marine LePen qui a des idées (ou en tout cas des paroles) représentant nos libertés numériques. Aujourd’hui, je vous transmets le communiqué de Nicolas Dupont-Aignan, du parti « Debout la République  » Député de l’Essonne et candidat à la présidence de la République . (à la recherche comme Marine LePen de ses 500 signatures).

Dans un communiqué surréaliste authentifié par l’AFP, Nicolas Sarkozy s’est félicité très rapidement de l’opération menée par le FBI et le Département de la Justice américaine pour fermer le site de streaming et de téléchargement MegaUpload.

Outre le fait critiquable que le président français s’immisce dans une décision d’une autorité étrangère avant même la tenue de toute forme de procès, Nicolas Sarkozy commet une erreur d’interprétation historique en estimant que  » la lutte contre les sites de téléchargement direct ou de streaming illégaux (…) constitue une impérieuse nécessité pour la préservation de la diversité culturelle et le renouvellement de la création ».

Le chef de l’Etat tombe en réalité le masque des intérêts qu’il défend, ceux des majors, et semble oublier la solution de la licence globale qui permettrait la légalisation du téléchargement tout en protégeant les auteurs. Il n’y a en effet pas de raison que cela soit toujours les citoyens qui payent pour accéder à la culture alors que les intermédiaires commerciaux s’enrichissent.

Après les échecs d’HADOPI 1 et HADOPI 2, l’exemple américain l’encourage ce soir « à étudier rapidement » un HADOPI 3 encore plus restrictif des libertés sur le net. La preuve que l’UMP – comme d’ailleurs le PS – passent totalement à côté de la révolution numérique et du sens de l’histoire.

Car derrière les conditions et les circonstances de la fermeture du site américain MegaUpload se joue en réalité le futur de la liberté d’expression sur Internet. Ce soir, ce sont des milliers de contenus privés et personnels hébergés sur le site megaUpload qui ont été arbitrairement rendus inaccessibles.

Comme élu de la nation et comme candidat à la présidence de la République, je me battrai afin d’assurer la liberté et la neutralité du net, garantir la confidentialité des échanges, et faire échec au traité liberticide ACTA afin qu’il ne soit pas transposé en droit français.

Nicolas Dupont-Aignan,

Député de l’Essonne et candidat à la présidence de la République.

Dans les jours qui viennent je vous ferai part des communiqués des autres partis politique notamment sur la fermeture de MégaUpload mais aussi sur Hadopi et le traité ACTA. En tout cas ceux ayant diffusé  des communiqués, ou répondu par mail (ce qui n’est pas gagné).  Si vous avez des liens de communiqués vous pouvez me les transmettre par la rubrique « contact » ou sur le fil twitter 😉

Une section sera certainement créée pour l’occasion.

http://www.debout-la-republique.fr/qui-est-nicolas-dupont-aignan

 

Partagez cet article :