MegaUpload, un des plus grands sites de partage de fichiers sur Internet, vient d’être arrêté! Kim Dotcom, le fondateur du site de  a été arrêté par la police en Nouvelle-Zélande à la demande des autorités américaines. MegaVideo, le site de streaming appartenant à la même entreprise, et un total de 18 noms dedomaines reliés à la société Mega ont également été saisis ainsi que des serveur dans trois pays.

Il y a à peine quelques semaines,  Kim Dotcom le fondateur de MegaUpload expliquait à Torrentfreak que ses entreprises Mega n’ont pas à s’inquiéter, car elles fonctionnent en respectant  les règles imosées par la loi.

« Mega n’a rien à craindre. Notre entreprise est légitime et protégée par les lois DMCA et similaires dans le monde.Nous travaillons avec les meilleurs avocats et nous respectons les règles du jeu. »

Mais en coulisses, des forces puissantes sont à l’œuvre, et se préparent à une  fermeture forcée de l’empire Mega.

Selon l’acte d’accusation, le ministère de la Justice prétend que MegaUpload aurait  causé plus de 500 millions de dollars de pertes aux industries du divertissement  et généré 175 millions de dollars »par le biais d’activités criminelles. »

Accusé  de « conspiration pour commettre des infractions du droit d’auteurs, et blanchiment d’argent », deux sociétés – Megaupload Limited et Vestor Limited – ont été inculpées le 5 janvier 2012  par un grand jury aux Etats-Unis.

Aujourd’hui, les autorités ont exécuté plus de 20 mandats de perquisition dans les Etats-Unis et huit autres pays.

Les serveurs de MegaUpload présents aux Pays-Bas, au Canada et aux Etats -Unis ont été perquisitionnés.

En plus de Kim DotCom, Fondateur de  MegaUpload, arrêté aujourd’hui en Nouvelle-Zélande, six autres membres présumés de la Mega « conspiration » ont été inculpés dans l’acte d’accusation:

 

  • Finn Batato, directeur marketing, 38 ans, basé en Allemagne,
  • Julius Bencko, 35 ans, designer basé en Slovaquie
  • Sven Echternach, 39 ans, directeur commercial basé en Allemagne
  • Mathias Ortmann, 40 ans, co-fondateur et directeur de Mega , basé en Allemagne
  • Andrus Nomm,  32 ans, programmeur et responsable du développement technique, Basé en Estonie
  • Bram van der Kolk 29 ans, un citoyen néerlandais qui s’occupe de  superviser la programmation et les problèmes de réseau.

 

Dotcom, Batato, Ortmann et van der Kolk ont ​​été arrêtés aujourd’hui à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Bencko, Echternach et Nomm sont toujours en fuite.

Les autorités ont saisi environ 50 millions de dollars d’actifs, qui semblent inclure la précieuse collection de précieuses  voitures de luxe comme détaillé ci-dessous.

 

 

Un total de 18 noms de domaines ont également été saisis par les autorités: Megastuff.co, Megaworld.com, Megaclicks.co, Megastuff.info, Megaclicks.org, Megaworld.mobi, Megastuff.org, Megaclick.us, Mageclick.com, HDmegaporn.com, Megavkdeo.com, Megaupload.com, Megaupload.org, Megarotic.com, Megaclick.com, Megavideo.com, Megavideoclips.com et Megaporn.com.

Selon le Ministère de la Justice, les individus  nommés dans l’acte d’accusation font face à une peine maximale de 20 ans de prison sur les charges de conspiration dans le but de commettre un  racket, cinq ans de prison sur la charge de conspiration pour commettre  l’infraction de droit d’auteur(de copyright), 20 ans en prison sur la charge de conspiration pour  blanchiment d’argent et cinq ans de prison sur chacune des charges principales en infraction pénale du  droit  copyright.soit 60 ans derrière les barreaux…

http://torrentfreak.com/megaupload-shut-down-120119/

 

De son coté Guillaume de numérama à passé la nuit à decortiquer les 72 pages d’ accusations dont vous pouvez  lire l’ analyse ici : http://www.numerama.com/magazine/21337-le-dossier-accablant-du-procureur-contre-megaupload.html

Marc de Pcimpact à lui  reussi à entrer en contact avec Emmanuel Gadaix, représentant de MEGAUPLOAD dont il à fait connaissance la semaine dernière au Sénat.

Selon ce dernier, la bataille n’est pas fini et pour le moment l’objectid serait de « rétablir le service ».

Vous pouvez lire l’article ici : http://www.pcinpact.com/news/68440-megaupload-saisie-fbi-hadopi-gadaix.htm

 

 

Partagez cet article :