USA : Les soutiens de #SOPA retournent leurs vestes après les millions de protestations ! #SopaBlackout

Aujourd’hui l’Internet connaît la plus grande manifestation de son histoire, visant à tuer deux projets de lois anti-piratage. L’effort n’a pas été sans résultats. Ces dernières heures, plusieurs sénateurs qui ont co-parrainé SOPA et PIPA ont abandonné leur soutien.

Alors que le BlackOut contre PIPA et SOPA est toujours en cours, les premièrs résultats  sont vraiment impressionnants.

Google vient de rapporter que plus de 4 millions de personnes ont signé la pétition sur leur site, et le FEP rapporte que 250.000 personnes ont envoyé des messages au Congrès par le biais de leur site. Ce sont juste deux exemples des nombreuses initiatives actuellement organisées.

La grande question est, bien sûr, de savoir si cette vague de protestation aura un quelconque effet. La réponse est un OUI sans équivoque.

Non seulement, des sites Web des Sénateurs ont été mis hors-ligne en raison de l’afflux massif de visiteurs souhaitant se plaindre, (un BlackOut forcé :p) mais beaucoups ont changé d’avis après avoir reçu des centaines de mails de contestations

En voici quelques uns

Aujourd’hui Le sénateur Marco Rubio a été l’un des premiers à sortir de la liste des co-sponsor PIPA , en déclarant:

«Plus tôt cette année, ce projet de loi du Comité judiciaire du Sénat a été voté à l’unanimité et sans controverse. Depuis lors, nous avons entendu des préoccupations légitimes quant à l’impact que le  projet de loi pourrait avoir sur l’accès à l’Internet et sur une expansion potentiellement abusive du pouvoir du gouvernement fédéral à l’impact de l’Internet.Le Congrès devrait les écouter et éviter de se précipiter à travers un projet de loi qui pourrait avoir de nombreuses conséquences imprévues.  »

« Par conséquent, j’ai décidé de retirer mon soutien à la Loi SOPA. Par ailleurs, j’encourage le sénateur Rei à abandonner le plan de se précipiter dans ce projet de loi. Au lieu de cela, nous devrions prendre plus de temps pour répondre aux préoccupations soulevées par tous les côtés, et arriver à une nouvelle législation qui aborde le piratage sur Internet tout en protégeant l’accès libre et ouvert à l’Internet. « 

De son côté, le sénateur Roy Blunt abandonne en disant:

«Alors que je savais que beaucoup de travail serait  encore nécessaire pour finaliser ce  projet de loi, j’ai co-parrainé la version du Sénat de la Loi de protection de  la propriété intellectuelle parce-que je soutiens l’intention initiale de ce projet de loi – pour se protéger contre le piratage des contenus licites.

Après l’adoption de ce projet de loi en comité, il a été  déclaré qu’il y avait des questions de fond dans cette loi qui devaient être traitées avant d’aller plus loin. Je suis d’accord avec ce sentiment.  »

«Le droit à la liberté d’expression est l’une des bases les plus fondamentales de notre grande nation, et je m’oppose fermement à sanctionner les Américains au« droit à la liberté d’expression  quel que soit le support – y compris sur l’internet. Je continue de croire que nous pourrons arriver à une solution pour couper les sources de revenus de sites étrangers dédiés à la contrefaçon  qui volent des emplois américains, nuisent à l’économie, et nuisent aux consommateurs. Mais la Loi SOPA est imparfaite telle qu’elle existe aujourd’hui, et je ne peux approuver d’aller dans ce sens. « 

Le sénateur Mark Kirk a également décidé que c’est une bonne idée de retirer son soutien. Il a dit:

« La liberté d’expression est un droit inaliénable accordé à chaque Américain, et l’Internet est devenu le principal outil avec lequel nous utilisons ce droit. L’Internet permet aux Américains d’apprendre, de créer, d’innover, et exprimer leurs opinions. Alors que nous devons protéger la propriété intellectuelle américaine, la sécurité des consommateurs et des droits humains, nous devons le faire d’une manière qui cible spécifiquement l’activité criminelle. Cette mesure extrême, étouffe les droits du Premier Amendement et de  l’innovation sur Internet. Je me tiens avec ceux qui défendent la liberté et m’oppose donc à protéger la propriété intellectuelle, dans sa forme actuelle. « 

Le sénateur Orrin Hatch a suivi, :

«Après avoir écouté les préoccupations des deux côtés du débat, il est clair que ce dernier n’est tout simplement pas prêt pour être mis en place et les deux parties doivent continuer à travailler ensemble pour trouver une meilleure voie à suivre »

« Les conséquences de cette loi pourraient être si lourdes que que je ne peux la soutenir, et c’est pourquoi je ne vais pas seulement voter contre le projet de loi la semaine prochaine, mais j’enlève également mon co-parrainage à ce projet de loi. Compte-tenu des préoccupations légitimes, il est impératif que nous prenions un peu de recul pour permettre à chacun de se réunir et de trouver une solution raisonnable. « 

Le sénateur John Boozman n’est plus le soutien PIPA, il a indiqué :

« Je souhaite que  mon nom soit retiré en tant que co-parrain du projet de loi et j’ai l’intention de voter contre elle si celle-ci devait être appliquée dans sa forme actuelle. »

« La loi PROTECT IP cherche à répondre à une question qui est d’une importance vitale pour l’avenir des droits de propriété intellectuelle à l’ère moderne. Cependant, les inquiétudes concernant les conséquences de ce projet de loi sont légitimes. Par conséquent, nous ne devrions pas nous précipiter pour adopter cette loi,  nous devrions travailler pour trouver une autre solution afin que l’épidémie du piratage en ligne soit abordée d’une manière qui assure la protection de l’innovation et la liberté d’expression. J’ai confiance que nous pouvons faire cela, mais pas avec cette loi « 

SOPA a aussi perdu deux de ses co-parrains.   Ben Quayle et Lee Terry ont discrètement retiré leur soutien au projet de loi de la Chambre.

Les manifestations diverses sont toujours en cours et ce ne serait pas une surprise si la liste ci-dessus s’allonge d’ici la fin de la journée.

Bien que ces premiers signes soient positifs, cela ne signifie pas nécessairement que les projets de lois PIPA ou SOPA soient abandonnés.

http://torrentfreak.com/pipa-sopa-co-sponsors-drop-like-flies-120118/

Partagez cet article :

Author: Blackistef

Share This Post On