Malgré la période de vacances, un représentant officiel a envoyé un communiqué de presse pour s’expliquer sur les adresses IP du ministère de la culture qui se sont retrouvées sur les réseaux P2P.

 

Suite aux allégations concernant la prétendue utilisation d’adresses IP du Ministère de la Culture et de la Communication à des fins de téléchargement illégal, le Ministère tient à apporter les précisions suivantes.
La direction des systèmes d’information du Ministère veille strictement à l’utilisation qui est faite des ordinateurs de son parc. La configuration de son réseau empêche la connexion à des réseaux de pair à pair, ce qui exclut toute possibilité d’usage de tels réseaux à des fins de téléchargement illégal à partir d’ordinateurs du ministère. Les vérifications internes actuellement en cours confirment ce point.
Le procédé utilisé par le site youhavedownloaded.com ne peut en aucune manière être comparé avec la méthodologie TMG avec laquelle travaille l’HADOPI . Les constatations effectuées par ce procédé ne peuvent donc remettre en cause le processus mis en place par l’HADOPI, en particulier en ce qui concerne la fiabilité des constats établis à partir d’une adresse IP.
En conséquence, l’ensemble de ces allégations apparaît infondé.


Bon déjà ce qui est marrant, c’est qu’on nous affirme que le ministère est totalement  innocent…alors que les vérifications sont encore en  cours!  Ils nous donnent vraiment le bâton pour qu’on leur tape dessus…alors ne nous gênons pas!

Et ensuite on nous dit que la méthode d’ Hadopi ne peut être remise en cause car le système employé est bien mieux que celui du site youhavedownload.com. Je cite :

« youhavedownloaded.com ne peut en aucune manière être comparé avec la méthodologie TMG avec laquelle travaille l’HADOPI . Les constatations effectuées par ce procédé ne peuvent donc remettre en cause le processus mis en place par l’HADOPI, en particulier en ce qui concerne la fiabilité des constats établis à partir d’une adresse IP. »

Mais quelle bande d’ignares! Sans même parler du fait qu’ils ne savent absolument pas comment fonctionne le site youhavedownload, (de la même manière que ni nous, ni aucune autorité indépendante ne connaissons le fonctionnement de TMG (hadopi)),  en quoi le repérage d’une adresse IP par hadopi serait-il fiable et prouverait  un téléchargement illégal effectué par l’abonné???

En rien, c’est pour cela qu’ HADOPI a inventé le « défaut de sécurisation ».

Mais dans le cas présent, si on est bien dans de « l’injection d’adresse IP« , que se passe-t-il(faux-positif)?

Le ministère nous offre-t-il sur un plateau d’argent la manière de contourner le  « défaut de sécurisation »?!

En effet le défaut de sécurisation ne rend coupable l’internaute « que » si quelqu’un télécharge sur sa ligne internet… Du coup, voilà donc une lettre de contestation toute faite qui pourra être envoyée à HADOPI, si celle-ci décide de vous menacer :

 

Madame, Monsieur les sous-fifres des majors

Suite aux allégations concernant la prétendue utilisation de mon adresse IP à des fins de téléchargement illégal, je tiens  à vous apporter les précisions suivantes:


Je veille strictement à l’utilisation qui est faite de mes ordinateurs.Aucun logiciel P2P n’est installé sur mes ordinateurs et  la configuration de ma freebox empêche la connexion à des personnes extérieures, ce qui exclut toute possibilité d’usage de tels réseaux à des fins de téléchargement illégal à partir d’ordinateurs connectés à ma ligne internet. Les vérifications internes actuellement en cours confirment ce point.


Votant nicolas sarkozy, et écrivant moi-même des livres sur mes vacances en Thaïlande, je  ne remets nullement en cause le procédé et la parfaite méthodologie avec laquelle TMG et HADOPI travaillent pour relever les adresses IP de milliers de pirates sur le réseau P2P. Je ne remets aucunement en cause les constatations effectuées par ce procédé ni concernant  la fiabilité des agents assermentés qui j’en suis sûr, ont réellement trouvé mon adresse ip sur le réseau P2P. Toutefois, j’attire votre attention sur le fait que mon adresse IP est victime comme plus de 250 adresses IP du ministère de la culture, d’un injection  sur le réseau P2P.
En conséquence, l’ensemble de ces allégations apparaît infondé.

Je vous conseille donc d’éviter de me menacer de nouveau, car je serais dans l’obligation de  me défendre devant les tribunaux, et la jurisprudence de mon cas risquerait de faire capoter l’actuelle loi de notre vénéré roi de France, ce que je ne souhaite  pas, bien entendu.

Et pour terminer cet article, je vous laisse avec une citation reprenant les missions officielles du Ministère de la Culture et de la Communication français :

Le ministre de la Culture a pour mission de « rendre accessible au plus grand nombre les œuvres capitales de l’humanité, et d’abord de la France, au plus grand nombre possible de Français, d’assurer la plus vaste audience à notre patrimoine culturel, et de favoriser la création des œuvres de l’art et de l’esprit qui l’enrichissent ».

Serait temps qu’ils se mettent au travail 😉

 

http://www.nikopik.com/2011/12/le-ministere-de-la-culture-dement-etre-lauteur-des-telechargements-et-senfonce.html#more-5061

Partagez cet article :