Depuis la semaine dernière, j’avais commencé à traduire le long pavé qui suit, jusqu’à ce que je découvre ce matin , que l’excellent Korben venait de mettre en ligne une traduction. (ce qui me permet en 2 clics de pirate, merci à Larry, pirate inventeur du copier/coller) de finir la traduc / voire de remplacer la mienne pour vous en faire profiter

Il ya deux semaines, le site de partage de fichiers Megaupload s’est trouvé au centre d’une énorme controverse. TorrentFreak a rencontré Kim Dotcom le fondateur de Megaupload , qui nous raconte que cette histoire avec Universal a commencé beaucoup plus tôt que nous le pensions ….
Kim Dotcom, le fondateur de Megauplod, brise 10 ans de silence, et nous raconte son histoire qui l’oppose à Universal, et plus encore…

Je vis actuellement en Nouvelle-Zélande et à la radio j’ai entendu entendu la voix d’une chanteuse locale. Je pensais qu’elle serait parfaite pour la chanson Mega. Certains membres du groupe Black Eyed Peas et moi avons décidé de tendre la main à Gin et de lui proposer de participer à chanter la chanson Mega. Elle a accepté, est venue au studio à Auckland, et cloué la chanson en 3 prises.
Le jour suivant, j’ai reçu un appel de son manager qui m’a dit que nous ne pouvions pas utiliser la voix de Gin. Ensuite, nous avons reçu des lettres de UMG avocats nous menacant de nous poursuivre si nous utilisions sa voix.
Le contenu des lettres étaient vraiment méchants et remplis d’attaques personnelles.

Ils me reprochaient des choses vieilles de presque 18 ans, qui se sont passées durant ma jeunesse. A l’époque, j’étais un hacker. J’ai été arrêté en 1997 pour piratage informatique et condamné à une mise à l’épreuve quelques années plus tard. J’ai alors monté ma propre entreprise de solutions informatiques pour la protection de données, qui marchait bien avec la nouvelle conjoncture économique et comptait parmi ses clients, certaines des 1000 plus grandes entreprises américaines.
Mon erreur fut d’inviter les médias et de leur dire ce qu’ils voulaient entendre. Mettons ceci sur le compte du « jeune et con ». Je leur donnais un aperçu de mon train de vie exclusif. À cause de cette médiatisation, j’ai été transformé en bouc émissaire lors de l’explosion de la bulle de la nouvelle économie en Allemagne en 2000. J’ai été condamné pour délit d’initiés (alors qu’en réalité j’avais sauvé une entreprise et plus de 120 emplois) à une peine avec sursis, après que le juge et la partie civile ont proposé un accord à mes avocats.

Image IPB
Megagun

Leur cas était risible. Depuis quand une personne qui sauve une entreprise, lui donne de l’argent en échange d’actions et achète (au même tarif) d’autres actions sur le marché commet-elle un délit d’initiés? J’ai accepté l’accord et tourné la page au lieu de passer les prochaines années de ma vie dans les salles d’audience des tribunaux à défendre mon innocence. Vous n’avez pas idée de la façon dont les médias allemands se sont acharnés sur moi.

Ma page Wikipedia est le meilleur indicateur de la longévité de ces effets. Si vous trouvez un profil Wikipedia pire que le mien, je vous invite à dîner. Pour votre information, mon casier judiciaire a été effacé dans le cadre de la législation allemande sur l’effacement des délits anciens. Je peux officiellement dire que je n’ai aucune condamnation à mon actif.
J’ai fait des erreurs de jeunesse et j’en ai payé le prix.

Steve Jobs était un hacker lui aussi et Martha Stuart s’en sort bien malgrè sa condamnation pour délit d’’initiés. J’estime que plus de dix ans après les faits, ceci ne devrait pas être le sujet principal. J’ai maintenant 37 ans, je suis marié, j’ai trois adorables enfants et deux autres en route (des jumelles), et je sais que je ne suis pas foncièrement mauvais. J’ai mûri et j’ai appris. Faire de tout ceci une histoire à propos de mon passé est injuste envers tous les autres employés de Mega.

Les médias sont allés jusqu’à trouver mon père, bourré et vivant dans un abri de jardin,la derniere fois que je l’avais vu j’avais 8 ans. C’est un alcoolique qui nous battait, ma mère et moi, au point de nous envoyer à l’hôpital de nombreuses fois. Et il s’est plaint à la presse lors d’un interviews, du fait qu’il ne me voie qu’à la télévision avec ma grosse Mercedes et que je ne lui rende jamais visite. J’ai décidé après cela de quitter l’Allemagne et de tout recommencer en Asie, à Hong Kong pour être précis.

Hong Kong, quelle ville fantastique pour faire du business et pour accueillir ma nouvelle image publique. Je devrais écrire un livre sur le business à Hong Kong, pour vous dire à quel point c’est fabuleux.A Hong Kong les gens vous laissent tranquilles et se réjouissent de votre succès. Mais c’est une autre histoire.

Le fait est que UMG savait qu’il y allait avoir une Mega Song depuis longtemps et l’idée ne leur a pas plu du tout.

Que les choses soient claires, je n’en veux pas à Gin pour quoi que ce soit. Sa maison de disques a tout gâché. Au lieu de promouvoir Gin devant un vaste public en collaboration avec des artistes renommés, ils l’ont éliminée de la chanson. Nous avons engagé Macy Gray pour la remplacer, et elle a fait un travail incroyable. Il est probable que Gin reste connue uniquement des Néo-zélandais, ce qui serait triste parce qu’elle a une voix géniale. Tapez « Gin Wigmore » dans Google et voyez par vous-même. Je lui souhaite le meilleur.

Nous voilà donc tout excités de publier notre chanson et notre vidéo.

Les gens d’UMG la voient sur YouTube et n’hésitent pas à la faire retirer.

Ils l’ont fait en déposant une réclamation de droits d’auteur et en abusant du protocole de lutte contre la violation des droits d’auteurs mis à disposition par YouTube. Ils ont essayé de jouer la comédie devant le juge en disant que ce n’était pas du tout un protocole anti-plagiat qui a retiré la vidéo.

C’était une espèce de procédé magique qui ne relève d’aucune loi. Apparemment, YouTube a donné à UMG un permis de tuer. Ce sont les mêmes personnes qui traitent Mega de « voyou » et qui veulent plus de pouvoirs pour pouvoir descendre d’autres sites en entier.

A quel point pensent-ils que les gens sont stupides? Réveillez-vous UMG, vous ne vous en tirerez pas comme ça avec cette mascarade.

Quand UMG a retiré notre vidéo, le message suivant est apparu à la vue de tous: « Mega Song: Retirée par UMG pour violation des droits d’auteurs ». Ils devaient savoir que Gin Wigmore n’était pas dans la vidéo, puisqu’il était clairement spécifié dans la description sous la vidéo que les voix étaient celles de Macy Gray, moi-même et Printz Board, qui est d’ailleurs l’un des génies derrière certains des plus gros succès des Black Eyed Peas.

Image IPB
MegaHeadquarters

Vous vous attendez à ce qu’une maison de disques sache à quoi ressemble ce que fait l’un de ses artistes, non? Je pense que ce qui s’est réellement passé, c’est qu’UMG a réalisé la puissance de notre message, celle qu’il allait acquérir, et l’impact positif que cela aurait sur l’image de Mega. De voyou à bijou. Ils ont décidé de nous stopper à tout prix, cela devient évident quand vous voyez leur stratégie de défense au tribunal. Ils n’ont rien et ils ne s’en préoccupent même pas.

UMG sait que nous allons rivaliser avec eux via notre entreprise musicale, Megabox.com, un site qui permettra bientôt aux artistes de vendre directement leurs créations aux consommateurs en conservant 90% des gains.

Nous avons un système appelé Megakey qui permettra aux artistes de toucher un revenu pour chaque musique téléchargée gratuitement par les internautes. Oui vous avez bien entendu, nous payerons les artistes mêmes pour les téléchargements gratuits. Le principe économique de la Megakey a été testé avec plus d’un million d’utilisateurs et il marche. Vous pouvez vous attendre à plusieurs annonces de Megabox au cours de l’année prochaine, incluant des accords exclusifs avec des artistes enthousiastes à l’idée de se défaire de modèles économiques dépassés.

Il faut comprendre que certaines maisons de disques sont dirigées par des dinosaures arrogants et dépassés qui sont en charge depuis 1000 ans. Ces types pensent que l’iPad est de la poudre aux yeux, qu’Internet est le diable, et que les téléphones à fil sont toujours à la mode. Ils sont en déni par rapport aux nouvelles réalités et aux nouvelles opportunités. Ils ne comprennent pas que l’époque de l’escroquerie est révolue.

Les artistes sont plus que jamais conscient de la façon dont ils se font arnaquer et du fait que les grandes maisons de disques ne se préoccupent que d’elles-mêmes.

Les maisons de disques préhistoriques ne peuvent pas apporter de réponses aux nouvelles réalités du quotidien. UNIVERSAL a choisi de délibérément saboter notre campagne au lieu d’analyser la situation et de se rendre compte que la solution à tous leurs problèmes de trouve juste devant eux.

En parallèle, UMG a appelé tous les artistes qui nous ont participé au clip pour leur dire qu’ils venaient de soutenir le piratage – Qu’ils travaillaient avec un criminel – Qu’ils perdaient de l’argent à cause de nous. Ils essaient de forcer les artistes à faire des déclarations allant à l’encontre de leur soutien et leur accord envers MEGAUPLOAD. Ils sont en train de brûler leurs propres talents. Et je ne serais pas surpris si certains d’entre eux pliaient sous cette énorme pression .

J’ai été en contact téléphonique avec des artistes depuis que l’affaire a éclaté la semaine dernière, et c’est une vraie montagne russe. Mais nous sommes prêts. Je me suis assuré que nous étions légalement couverts et que chaque artiste avait signé un accord de publication complet avec Mega. La plupart des artistes avec qui nous avons travaillé sont dans le métier depuis suffisamment longtemps pour comprendre ce qui se passe. Ils sont impatients d’obtenir la liberté de créer et de devenir les maîtres de leur propre carrière.

L’un des plus célèbre artistes ayant participé au clip Mega a reçut une lettre du directeur général de la RIAA avec des liens « pirates » de ses albums présent sur Megaupload, ce fut un choc dans un premier temps. Mais dans cette même lettre, il était décrit comment ces liens avaient été trouvés: par une recherche Google!

Venir chercher des noises à Mega alors que nous ne fournissons même pas un moteur de recherche sur Megaupload?! Bizarre non? Alors que l’on trouve le plus vaste index de piratage au monde sur Google (et autres moteurs de recherche)… Mais allons, ces types ne sont pas des voyous. Ils sont juste riches…

Mega n’a rien à craindre. Notre entreprise est légale et protégée par des lois de lutte contre la violation des droits d’auteur à travers le monde. Nous travaillons avec les meilleurs avocats et respectons les règles. Nous prenons nos obligations légales au sérieux. Les fonds spéciaux de Mega sont pleins et nous avons le soutien d’alliés puissants. Nous sommes en lignes depuis 7 an et nous prévoyons de le rester, alors il n’y a pas besoin de s’inquiéter pour nous.

Mais vous devriez vous inquiéter du fait que ces types pourraient réussir avec la loi anti-piratage SOPA ou un autre outil légal de la tyrannie sur Internet.

Ils achètent les politiciens pour aller à l’encontre des gens, de la liberté et de l’innovation. Ils veulent censurer Internet et mettre l’innovation au point mort en faisant protéger leur monopole d’escroquerie par Washington.

Ils veulent intimider les innovateurs et nous faire remonter le temps à tous…

Mais je vous le dis, ces types pourraient bientôt être de l’histoire ancienne, exactement comme l’essence pas chère, parce qu’ils sous-estiment la puissance des internautes, le pouvoir d’Internet et de l’innovation. Pour les arrêter, vous devez agir. Au moment même où vous lisez ceci, les politiciens du dimanche de la RIAA et et de la MPAA essaient de prendre le contrôle de votre Internet.

Montrez à votre gouvernement ce que vous pensez de tout cela. Parce que si vous ne le faites pas, vous le regretterez.

Je vous souhaite à tous un joyeux Noël et de bonne fête de fin d’année.
Kim Dotcom (oui, c’est mon vrai nom)

 

http://korben.info/kim-dotcom-kim-schmitz-kimble-megaupload.html

http://torrentfreak.com/from-rogue-to-vogue-megaupload-and-kim-dotcom-111218/

 

 

 

 

 

 

Partagez cet article :