Dans quelques semaines, Amelia Andersdotter sera la seconde député du Parti Pirate à prendre un siège au Parlement européen à Bruxelles!

La Suédoise de 24 ans a été élue il y a plus de deux ans, mais en raison d’arguties bureaucratiques sa nomination officielle a été retardée.

En Juin 2009, le Parti Pirate suédois avait gagné une victoire impressionnante aux élections du Parlement européen. Avec 7% des voix, le parti avait obtenu un siège au Parlement européen, en l’attente d’un second siège après que le  traité de Lisbonne soit adopté.

Le traité est finalement adopté quelques mois plus tard, mais en raison de la lenteur du processus bureaucratique, il faudra attendre encore deux ans avant que le siège ne soit accordé!

Pendant Tout ce temps Amelia Andersdotter a dû attendre patiemment son billet pour entrer au parlement et représenter ses électeurs.

Cette attente devrait prendre fin le mois prochain et 18 nouveaux membres (dont Amelia) pourront enfin prendre leur siège.

Lorsqu’elle a été élue, Amelia n’avait que 21 ans. Désormais elle a 24 ans, et elle sera la plus jeune membre à siéger au parlement européen.

Son mandat est déja bien entamé car il prendra fin en 2014.

En dehors de défendre le public contre la concurrence déloyale, la futur membre du Parlement abordera aussi les diverses questions des droits qui sont si chères au Parti Pirate.

«Je suis aussi très intéressée par les droits industriels, comme les droits de brevet, ou les droits de conception, les marques déposées, l’exclusivité des données dans l’industrie pharmaceutique…  »

Elle espère en outre que la présence du Parti Pirate au Parlement européen sera suivie par une forte représentation dans les parlements nationaux.

« Il est important que le PP soit représenté partout. Un de mes espoirs pour l’avenir est que le PP soit représenté dans tous les parlements nationaux des Etats membres afin que nous puissions mieux nous rendre compte de ce qui se passe dans l’UE. « 

Les parlements nationaux ont dit qu’ils ne peuvent rien faire au sujet de l’ACTA. Alors que ce que les parlements nationaux pourraient faire, et devraient faire, c’est évidemment de demander à leurs gouvernements nationaux de ne pas signer ces accords! Cela est et serait en leur pouvoir « , ajoute-elle.

Jusqu’à présent, aucun parti Pirate n’a réussi à marquer un siège au parlement national, mais les récents résultats des élections allemandes montrent que les possibilités sont là. Le changement politique est lent, mais les choses évoluent dans la bonne direction pour le Parti Pirate.

Au Parlement européen le siège d’Amelia Andersdotter va doubler la représentation du Parti Pirate dans  l’arène politique Européenne. Pour un parti qui a vu le jour il y a seulement  5 ans, ils peuvent être fiers !

 

http://torrentfreak.com/pirate-to-join-european-parliament-as-youngest-member-111120/

Partagez cet article :