En Février de cette année, les autorités américaines ont saisi plusieurs noms de domaines appartenant à des sites de streaming  de sports. Les saisies ont été effectuées à peine quelques jours avant le Super Bowl, et cela a été un choc pour  leurs propriétaires respectifs.
L’un des sites touchés a été Channelsurfing.net, un site qui répertoriait  des liens vers des flux de streaming externes. Le site n’hébergeait rien sur ses serveurs, uniquement des flux proposés par des sites tiers.Néanmoins, l’ICE et HSI ont classé le site comme  « criminel » et ont arrêté le propriétaire présumé, Brian McCarthy un  Texan âgé de 32 ans .

L’admin a été placé en détention sur des soupçons de violation de copyright.

Après plusieurs mois, Brian a été inculpé de plusieurs violations de copyright. En attente de son procès, l’admin, psychologiquement troublé, a plaidé non coupable sur tous les plans.

La plainte a révélé que Brian a été traqué et que les  informations ont été  fournies par le registrer de noms de domaines NameCheap, Gmail, Paypal, Comcast et les annonceurs du site. Les documents montrent aussi qu’il aurait gagné $ 90.000 grâce à la publicité au cours des cinq dernières années.(soit un peu plus de 1000 € par mois)

Au moment du blocage de son site, le propriétaire de ChannelSurfing expliquait ne jamais avoir vu le mal dans ce qu’il faisait, et supposait que « lier » un contenu hébergé ailleurs n’était  pas illégal.

« La seule chose sur mon site que nous avons fait est de mettre des liens,nous n’avons jamais diffusé quoi que ce soit, nous avons toujours lié d’autres sites comme justin.tv, Veetle, vshare.tv, zonein.tv …., » expliquait-il à l’époque à TorrentFreak.

Dans une nouvelle déclaration, McCarthy explique qu’il est physiquement incapable de se rendre à New York pour se présenter devant  la cour, et qu’il renonce à son droit de comparaître en personne.

«M. McCarthy vit au Texas et souffre d’une multitude de problèmes émotionnels et psychologiques pour lesquels il est actuellement  en thérapie et prend des médicaments . Dans la mesure où cela peut être évité, M. McCarthy aimerait garder ses crises d’angoisse  au minimum(qui se manifestent par des palpitations sèches au cœur) explique l’avocat de McCarthy.

Une audience préalable au procès devrait avoir lieu  début 2012. S’il est reconnu coupable, Brian risque une peine d’emprisonnement maximale de cinq ans sur chaque chef d’accusation.

Bon courage à lui…

http://torrentfreak.com/channelsurfing-admin-pleads-not-guilty-to-criminal-copyright-charges-111111/

Partagez cet article :