Alors là on atteint vraiment des sommets… le site Paroles.net, un site où les internautes mettaient en ligne des paroles de chansons vient d’être interdit par la justice au nom du « droit d’auteur »  après une plainte de la CSDEM (la chambre syndicale de l’édition musicale).

Désormais , en se rendant sur le site on peut lire le message suivant:
« En application d’un protocole d’accord signé sous l’égide du juge d’instruction du TGI de Paris, mettant un terme à une procédure pénale, l’animateur du site www.paroles.net maintiendra fermé définitivement son site sur lequel il avait reproduit et mis à disposition du public des milliers de textes de chansons en parfaite illégalité. Les éditeurs et la CSDEM qui avaient engagé une procédure pénale pour faire respecter leurs droits, sont heureux d’avoir obtenu la fermeture du site litigieux et la réparation de leur préjudice. Ils demeurent plus que jamais vigilants quant au respect des droits des œuvres qu’ils éditent et continueront de poursuivre tout agissement constitutif de contrefaçon. Ils ont par ailleurs développé une offre légale attractive et abordable. Pour plus d’information, csdem@csdem.org »

Encore un jugement  confortant une industrie culturelle obsolète dans son refus d’évolution… et quand on voit le site de la CSDEM on comprend ce que veut dire obsolète!

N’est-il pas naturel, quand on apprécie une chanson, de vouloir en connaître les paroles ? Est-ce vraiment une contrefaçon de reproduire et mettre à disposition un texte qui est destiné à être public ? Cela ne participait-il pas plutôt à mieux faire connaître la qualité des oeuvres des artistes ? « NON VOUS ETES DES PIRATES ! » :p

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gtFLSyYN2nunLIUvX-68d0xlG-yg?docId=CNG.dc1e50ab577a884a9c77b46d0f2868e1.f1

http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20110828062457AAmC7l3

Partagez cet article :