Dans une réponse à une demande du Bureau de la Représentante américaine au Commerce ( USTR ), la MPAA a soumis une nouvelle liste de « sites Pirates » ont pour but  (selon eux)de « promouvoir la distribution illégale de films et séries télé. »

Le dépôt est particulièrement intéressant car les législateurs américains ont introduit cette semaine un projet de loi, qui vise à neutraliser et censurer ces sites. La MPAA a été l’un des plus fervents défenseurs de ce projet de loi. Nommé « E-parasites », le projet de loi  vise à rendre plus facile pour les autorités et les détenteurs de droits d’auteurs la fermeture des sites qui facilitent le piratage.

« La MPAA se félicite et apprécie grandement la reconnaissance de l’USTR sur les dégâts infligés par ces marchés illicites sur la compétitivité mondiale des Etats-Unis et nous applaudissons leur travail pour protéger les emplois américains ».

Dans son dépôt, la MPAA énumère une variété de sites Web,  organisés dans diverses catégories. En plus de l’endroit où les sites en question sont hébergés, la MPAA a également fourni une brève description pour chacun des sites.

Les sites Torrent et P2P

La première catégorie inclut tous les sites  torrent , qui selon leurs revendications facilitent  l’infraction de copyright « de masse ». Dans cette même liste est nommé le site chinois Xunlei basé sur  BitTorrent , qui est partiellement détenu par Google .

  • ThePirateBay.org
  • Rutracker.org
  • Kat.ph
  • IsoHunt.com
  • Demonoid.me
  • Torrentz.eu
  • Btjunkie.org
  • Xunlei.com

Les Sites de téléchargements directs et sites de streaming

La deuxième catégorie comprend plusieurs sites d’hébergement et des sites de streaming, mais aussi  VKontakte, un équivalent russe de Facebook. Le site  hébergerait une grande variété de fichiers musicaux et vidéo uploadés par les utilisateurs.

« Ce résultat découle de la combinaison d’utilisation de diverses fonctionnalités – (y compris la fonctionnalité torrent et recherche) – conçues pour faciliter l’hébergement et l’accès aux fichiers multimédias populaires, ainsi que l’absence de tout effort positif pour empêcher la violation du droit d’auteur »écrivent-ils.

  • Megaupload.com / Megavideo.com
  • Putlocker.com
  • Wupload.com
  • Simdisk.co.kr
  • VKontakte

Les Sites de liens

Le troisième groupe couvre les sites dits « de liens ». Il s’agit des sites organisant des liens vers des fichiers illégaux qui peuvent être écoutés ou téléchargés à partir de sites tiers. En haut de la liste se trouve Video2k.tv, un site qui a pris la relève lorsque Kino.to le plus  populaire site de liens a été perquisitionné plus tôt cette année en allemagne.

  • Video2k.tv
  • Letmewatchthis.ch
  • Movie2k.to
  • Seriesyonkis.com
  • 3000filmes.com

Les Newsgroups

La MPAA conclut  sa liste de sites Web « voyous » par  Usenet, mais liste un seul fournisseur.

«Cette collection mondiale de serveurs est connue sous le nom Usenet, un  accès direct et haut débit pour des  téléchargements, offrant un service de  recherche de fichiers en réseau à l’échelle mondiale. Aujourd’hui, des copies illégales de films et d’émissions de télévision sont souvent présentes dans les newsgroups et sont téléchargées par des utilisateurs du monde entier », écrivent-ils dans leur dépôt.

  • Usenext.com

Un grand absent de la liste est RapidShare. Le service d’hébergement de fichiers a été inclus dans la liste de l’ année dernière mais a été laissé de côté cette fois-ci, bien que rien n’ait changé dans son fonctionnement. Cela pourrait être une décision stratégique,RapidShare ayant  lui-même engagé des lobbyistes pour défendre ses intérêts à Washington.


http://torrentfreak.com/mpaa-lists-notorious-pirate-sites-to-u-s-government-111028/

Partagez cet article :