Un Egyptien vient d’être condamné  à trois ans de prison assortis de travaux forcés pour avoir ouvert une page sur facebook, ayant des propos considérés comme « insultant pour l’islam ».

Le tribunal  a reconnu Ayman Youssef Mansour coupable d’avoir « intentionnellement insulté, attaqué et tourné en ridicule la dignité de la religion islamique ».

Le tribunal a considéré que les insultes visaient « le noble Coran, la vraie religion islamique, le prophète de l’islam et les musulmans, d’une manière calomnieuse ».

En Egypte le « mépris de la religion » est condamnable  en application de l’article 98-f du Code pénal.

« La condamnation de M. Mansour est « encore une nouvelle violation de la liberté d’expression » en Egypte, où l’armée est chargée d’assurer la transition démocratique, a déclaré Heba Morayef, une chercheuse de l’organisation Human Rights Watch (HWR).

« C’est très grave », a-t-elle ajouté, rappelant que les organisations de défense des droits de l’Homme demandaient « depuis longtemps » le retrait de la loi « très vague » en vertu de laquelle M. Mansour a été condamné.

Les islamistes, qui pourraient remporter les premières élections parlementaires organisées depuis la chute de M. Moubarak, demandent que la commission chargée de rédiger la nouvelle Constitution maintienne un article stipulant que l’islam est la principale source du droit dans le pays.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gknJEmjjmn1wZS8nPyr29wDpmIhQ?docId=CNG.8168f228d919ff7797cc801c1ce8bc7f.8e1

Partagez cet article :