Un nouveau document qui sera publié dans le prochain numéro americain de » Marketing Science » démontre que supprimer les DRM conduirait à une diminution du piratage. Ou formulés différemment, les DRM semble être une incitation pour les internautes de  pirater au lieu de l’acheter. c’est en tout cas la conclusion logique découlant de l’étude faites par les chercheurs de la « Rice and Duke University ».

Les DRM n’attaque (ou n’emmerde) que les clients légitimes.

Ce n’est pas la première fois que nous écrivons cette phrase , et il semble que cette « vérité » soit maintenant soutenue par un rapport académique.

Des chercheurs de « Rice and Duke University » ont examiné l’effet des restrictions numériques sur le piratage de musique. Ils concluent que les DRM n’empêchent pas le piratage, bien au contraire.

« Seuls les utilisateurs légaux qui achètent l’oeuvre souffrent de ces restrictions. Les Utilisateurs illégaux ne sont pas affectés car le produit piraté n’a pas de restrictions DRM », écrivent les chercheurs dans leur rapport. »

Dans de nombreux cas, les DRM empêchent les utilisateurs légaux  de faire des choses aussi naturelles que la sauvegarde de leur musique« 

Mais l’étude va plus loin. Elle considère que sans  DRM, un plus grand nombre de  personnes achèteraient légalement le produit. De cet effet direct, les chercheurs prédisent également que la suppression des DRM  va accroître la concurrence entre les détaillants, ce qui entraînera une baisse des prix.

« La suppression de ces restrictions rend le produit plus facile à utiliser et la concurrence peut s’intensifier avec le format traditionnel (CD), qui n’a pas de restrictions DRM», explique Vernik. »

Cette augmentation  permet de diminuer les prix  de la musique à la fois téléchargeable mais aussi en CD et rend plus probable le fait que les consommateurs passent de ‘voler’ la musique à l’achat de téléchargements légaux. »

http://torrentfreak.com/eureka-ditching-drm-decreases-piracy-111008/

 

Partagez cet article :