Sina Weibo, est le plus populaire des services chinois de microblogging en chine  et revendique à lui seul, 200 millions d’utilisateurs parmi les 485 millions d’internautes que compte le pays!

Alors que la Chine exerce déjà une censure de l’internet en bloquant de nombreux sites basés à l’étranger (Facebook, Twitter, Youtube…) ainsi que les informations considérées comme sensibles par le gouvernement et que la presse est  étroitement contrôlée par le gouvernement pouvoir, les « microblogs » servent fréquemment à dénoncer les mauvaises pratiques et les abus des autorités et d’entreprises

Des milliers de personnes avaient notamment critiqué le gouvernement sur leurs microblogs après l’accident du TGV chinois à Wenzhou (est) en juillet qui avait fait 40 morts.

Le contrôle et la surveillance des « microblogs » chinois  seront donc  renforcés pour éviter (officiellement)  que de « fausses rumeurs » ne se répandent.

« Il y a beaucoup de fausses informations et de rumeurs sur Weibo, et cela représente un problème  important pour le gouvernement ainsi que pour les commerçants sur notre plate-forme », a déclaré M. Chao propriétaire de Sina Weibo.

« Ces rumeurs provoquent   des « distorsions et des fausses représentations » de la réalité, selon M. Chao qui a ajouté que sa société « explore différents moyens pour mettre en place des mécanismes pour contrer » leur propagation.

Des équipes de dix personnes chacune ont été mises en place pour déjouer les « fausses informations »

 

source © AFP

Partagez cet article :