Le 18 aout, un orage  extrêmement violent s’est abattu sur le festival en plein air Pukkelpop en Belgique. Deux scènes se sont effondrées, plusieurs installations métalliques placées à l’entrée ainsi que des écrans géants sont tombés, et plusieurs arbres ont été déracinés sous la violence des pluies.

Un article du Figaro Magazine rapporte que selon les experts des assurances,  les morts et les blessés lors du dernier festival de Pukkelpop ont été causés indirectement par la baisse des ventes de CD…

Alors celle là elle est bien bonne (même si elle ne donne pas envie de rire). voici l’article :

 

L’effondrement du podium du festival rock de Puckkelpop, qui a fait 5 morts et 70 blessés le 18 août dernier,n’est peut-être pas dû qu’à la violence de l’orage. Confrontés à plusieurs catastrophes similaires, les experts des assurances y voient en effet une conséquence inattendue de la chute des ventes de disques.

Les groupes ayant un besoin vital de concerts géants, ils louent de gigantesques estrades surchargées d’équipements vidéos et de spots. La pluie et le vent ne les détruisent pas plus qu’avant, mais quand elles tombent, cela fait beaucoup plus de dégâts.

 

Ces propos sont lamentables. Pour le coup, c’est  surtout un nouvel exemple  que si les ventes de CD sont en baisse, la « scène » quand à elle continue d’augmenter… et qu’il serait donc  temps d’investir dans de nouveaux équipements, plutôt que d’investir dans la vente de bouts de plastiques délocalisés en Chine…et de pointer du doigt le coupable idéal : le vilain pirate

https://twitter.com/#!/Delphine_D/statuses/114273223444672512

http://www.numerama.com/magazine/19823-les-morts-de-pukkelpop-la-faute-aux-pirates-bien-sur.html

Partagez cet article :