Hotfile accuse le studio de cinéma d’abuser de son outil anti-piratage pour bloquer des centaines de titres dont ils ne détiennent pas les droits d’auteur, y compris des logiciels open source.

Il y a deux semaines les studios de la MPAA ont remporté une victoire  importante et il   a été ordonné à Hotfile de fournir des informations détaillées sur les utilisateurs du site et les fichiers partagés.

Hier, la compagnie a déposé une plainte accusant les studios de cinéma Warner Bros de fraude et d’abus. Selon la plainte, Warner ferait un mauvais usage et abuserait de l’outil anti-piratage takedown qu’ Hotfile a mis à sa disposition.

Hotfile allègue que Warner a délibérément fait bloquer  des fichiers sans en détenir les droits d’auteur, comme des démos de jeux et des logiciels open-source.

Les faux avis de « takedowns » (takedown = signalement d’un fichier illégal)auraient continué bien que le studio de cinéma ai été maintes fois averti de ses fausses allégations.

Hotfile explique qu’il a développé un outil pour permettre aux ayants droit de supprimer un nombre illimité de fichiers, aussi longtemps qu’ils en détiennent les droits d’auteurs.

«Chaque fois que Warner utilise notre outil, il certifie  expressément  sous peine de parjure, qu’il est le  propriétaire ou un représentant légal autorisé du propriétaire des droits d’auteur ,et qu’il » a une croyance de bonne foi « que la diffusion du fichier en question  n’est pas autorisée par le détenteur du copyright « , explique la plainte.

Toutefois, Warner aurait fait bloquer de nombreux fichiers, sans prendre la peine de les vérifier et en certifiant qu’il en était le propriétaire légitime.

En partie, ces erreurs semblent provenir d’un script automatique que Warner utilise pour trouver du contenu illicite.

Par exemple, en prétendant supprimer les fichiers qui seraient des copies du film The Box, Warner a  bloqué  plusieurs fichiers liés à l’ouvrage des traitements alternatifs du cancer « The cancer: Out Of The Box », par Ty M. Bollinger.

Un autre titre a été supprimé par Warner « The Box that Saved Britain », une production de la BBC, et non de Warner.

Hotfile affirme que des centaines de fichiers ont été censurés à tort.

Hotfile soupçonne que les faux signalements ne sont pas seulement une tentative pour empêcher une infraction , mais également un système pour faire des profits!

Hotfile révèle que la Warner lui a proposé  un accord d’affiliation où le contenu pirate qui a été censuré serait remplacé par des liens où les utilisateurs pourraient acheter les films de Warner. Plus de « signalements » signifie donc plus de revenus potentiels pour WARNER!

Hotfile exige un procès devant jury, et demande au tribunal d‘indemniser la compagnie pour les pertes qu’ils ont subies.

Affaire  à suivre!

 

http://torrentfreak.com/hotfile-sues-warner-bros-for-copyright-fraud-and-abuse-110913/

Partagez cet article :