Hotfile est un service d’hébergement et de téléchargement direct, comme Rapidshare ou Megaupload

Plus tôt cette année, cinq sociétés membres de la MPAA ont déposée une plainte contre Hotfile

Les studios de cinéma ont  demandé  au juge d’ordonner qu’ Hotfile transmette une quantité importante d’informations,à savoir :  adresse email et IP des uploaders et des téléchargeurs, les identités et  gains versés aux affiliés, la liste des fichiers présents sur les serveurs et code source du site.

Hotfile a protesté contre ces demandes, arguant que ces informations, notamment financières, sont confidentielles. En outre, Hotfile s’est défendu en  affirmant que la remise de ces  informations détaillées sur ses membres constituerait une violation de la loi vie privée.

Pour les studios, Hotfile incite au piratage car il récompense les internautes mettant à disposition les fichiers les plus populaires. (+ un fichier est téléchargé, + l’uploader gagne de l’argent)

Pour pouvoir  démontrer que les fichiers populaires sont illégaux, la MPAA demande donc au juge d’ordonner à Hotfile de transmettre les éléments demandés.

La décision vient d’être rendue:

Le juge a ordonné a Hotfile de remettre toutes les données demandées par la MPAA.

Cela signifie que Hotfile devra  divulguer  les détails sur tous les fichiers téléchargés , y compris le titre, le nombre de téléchargements et les adresses IP des uploaders et des téléchargeurs.

C’est un tournant important pour ce type de service…quoique…étant donné qu’il n’y a pas de moteur de recherche, quel est l’intérêt de mettre un titre…mon p’tit doigt me dit que dans un futur proche, les titres seront remplacés par des numéros codés…

Concernant la remise des adresses ip, j’imagine bien notre Hadopi utiliser la même technique pour obtenir les Ip françaises trainant sur ce type de service, sauf que la plupart des sites sont hors de portée juridique de la France. Il faudra donc beaucoup de temps à Hadopi pour les obtenir, et du temps, Hadopi n’en a plus!

 

 

Partagez cet article :