Universal, EMI, Sony, Warner et 26 autres labels réclament 3 millions de dollars en dommages et intérêts et la fermeture du site  TubeFire, un site qui permet de télécharger les vidéos présentes sur Youtube.

YouTube est sans doute le plus populaire site de vidéos. Plutôt que de se battre contre Youtube, les majors mettent désormais eux même des clips et des vidéos sur ce dernier.

De la même manière que quiconque peut enregistrer à sa guise les émissions, clips, ou films  qui passent à la TV, le site Tubefire vous permet d’enregistrer les clips de votre choix présents sur Youtube.

Le 19 août, la Recording Industry Association of Japan (RIAJ) a intenté un procès à la Cour de district de Tokyo contre  MusicGate, les propriétaires japonais de TubeFire. Les demandeurs expliquent dans leurs  réclamations qu’en copiant et en convertissant les vidéos YouTube pour ensuite distribuer les fichiers  à ses utilisateurs, TubeFire est en violation du droit d’auteur.

Selon leurs propres études, la RIAJ estime que 10 000 clips ont été téléchargés par le biais de TubeFire pour le seul mois de Juin de cette année.

Grâce à ces données, le groupe réclame des  dommages de $ 3 millions – Le groupe estime que c’est le montant que  TubeFire aurait payé s’il avait obtenu des licences « officielles ».

« Jusqu’ici, nous avons toujours fait attention afin à ne pas enfreindre les droits d’auteurs», dit un message sur le site TubeFire.com :  « Toutefois, une plainte déposée à la Cour de district de Tokyo accuse TubeFire de violer le droit d’auteur . »

«Afin de stopper  la propagation du problème, en ce jour du 23 août 2011, nous décidons d’arrêter les services TubeFire . Nous nous excusons pour la gêne occasionnée, merci de votre compréhension. « 

Cette affaire n’est pas sans nous rappeler en France l’affaire de Freezer.

Si la source est légale, pourquoi n’aurait-t-on pas le droit de récupérer une « copie de sauvegarde »comme nous l’avons fait pendant des années avec le magnétoscope?

La réponse est simple, sur Youtube, c’est à chaque visionnage que les majors gagnent de l’argent grâce à la pub… mais est-ce une raison suffisante pour restreindre nos libertés?

C’est en tout cas pour cela que les majors jouent sur les mots (même si la finalité est la même), en expliquant que ce n’est pas l’internaute qui télécharge sur youtube, mais Tubefire qui télécharge pour ensuite le redistribuer illégalement à l’internaute…

 

http://torrentfreak.com/youtube-downloader-site-sued-by-worlds-biggest-music-labels-110826/

Partagez cet article :