Une nouvelle fois repérée par Pcimpact, notre Hadopi a de nouveau lancé un appel d’offre pour réaliser une nouvelle étude!

Après l’appel d’offre de 200 000 euros pour étudier le Fiasco de la campagne de pub, Cette fois ci, c’est jusqu’à 80 000 euros que notre gouffre financier Hadopi est prête à dépenser!

L’étude a pour but d’identifier et d’analyser en profondeur les freins et les leviers de la consommation licite de biens culturels en ligne.

En gros Hadopi souhaite savoir ce qui fait ou pas que « la consommation de vent » fonctionne en France. (comprendre consommation d’oeuvres dématérialisées comme les  mp3, VOD, abonnements streaming…)

L’heureux élu pourra donc encaisser jusqu’à 80 000euros ht sur 6 mois, soit plus de 13 000 euros ht par mois aux frais du contribuable…

Il devra réaliser une enquête en ligne auprès des internautes français afin d’analyser leurs réponses.

Et voila comment Hadopi continue à dilapider notre argent à tord et à travers, profitant (espérons-le) de ses derniers mois d’existence avant son abrogation définitive en 2012.

 

 

Partagez cet article :