Lors d’un déplacement au Festival d’Avignon, Martine Aubry a réaffirmé l’intention du Parti socialiste de mettre en place une licence globale sur les abonnements à Internet. Selon la première secrétaire, cette contribution devrait être de l’ordre de 2 euros par mois. De quoi rapporter 900 millions d’euros par an.

À l’occasion d’un déplacement au Festival d’Avignon, qui se déroule du 6 au 26 juillet, Martine Aubry a donné quelques précisions sur la manière dont le Parti socialiste entend assurer la juste rémunération des artistes et des auteurs à l’heure du numérique. Réaffirmant son intention de supprimer l’Hadopi, la première secrétaire du PS a évoqué une contribution de 2 euros par mois, qui serait prélevée au niveau de l’abonnement Internet.

« J’ai toujours été contre Hadopi » a déclaré Martine Aubry. « Je reste sur la même ligne. J’avais dit que Hadopi c’est inefficace, on a déjà les moyens de contourner […] et ça a un effet catastrophique, pour moi, c’est d’opposer les jeunes et les créateurs ». « En revanche, je suis évidemment extrêmement attachée au droit d’auteur. Il faut que les musiciens, les cinéastes, les écrivains puissent toucher leurs droits d’auteur ».

« Nous proposons une contribution de l’ordre de 2 euros […] qui sera payée en même temps que l’abonnement à Internet »

Le message de blackistef : perso c’est vrai, que quitte à dépenser le fric du contribuable , tant qu’à faire je préfère que le DL soit légal plutôt que de dépenser du fric dans Hadopi.

Je reste cependant dans mon idée (certes extrémiste) de ni loi Hadopi, Ni taxe. Internet, c’est de la promotion gratuites pour le artistes. prochaine étape, payer une taxe pour l’information en ligne  afin de sauver les  journaux?

 

Article intégral diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com

Partagez cet article :