Dans un communiqué publié hier, Reporters sans frontières renouvelle sa demande d’abrogation d’Hadopi.

« Alors que plusieurs institutions internationales viennent de reconnaître l’accès à Internet comme un droit fondamental… la Haute Autorité, à contre-courant, persiste dans sa politique, en dévoilant un premier bilan chiffré de la riposte graduée.

A cette occasion, Reporters sans frontières renouvelle sa demande d’abrogation d’Hadopi. Outre ses lacunes et dysfonctionnements, la loi va à l’encontre des libertés fondamentales, en prévoyant la coupure de l’accès à Internet. Son adoption est l’une des raisons invoquées par Reporters sans frontières pour ajouter la France à la liste des “Pays sous surveillance” dans son dernier rapport sur les Ennemis d’Internet. »

 

Communiqué RSF : http://fr.rsf.org/france-hadopi-l-heure-des-mauvais-bilans-12-07-2011,40631.html

 

Partagez cet article :