Pendant des années, l’industrie musicale annonçait la technologie P2P comme la plus grande des menaces, affirmant que les partageurs de fichiers étaient responsables de milliards de dollars de pertes. Cependant, la technologie P2P fait aussi partie de l’avenir de l’industrie musicale. L’une des grandes révélations dans le business de la musique, le service de streaming Spotify, qui est en fait l’un des plus grands réseaux de partage de fichiers sur Internet.

Spotify a  lancé sa première bêta à l’automne 2008.

Dans les deux années qui ont suivi Spotify a rapidement conquis  de nombreux amateurs de musique. Actuellement limité à quelques pays européens seulement, le service a déjà regroupé plus de 10 millions d’utilisateurs, dont plus d’un million d’ abonnements payants. Une véritable success story, qui a été reconnue par l’industrie de la musique à plusieurs reprises.

Ce qui  est souvent négligé, c’est que Spotify est en réalité l’un des plus grands réseaux P2P sur Internet. Pas de surprise, puisque l’un des ingénieurs n’est autre que Ludvig Strigeus, le créateur du client (logiciel) uTorrent.

Utiliser la technologie P2P permet à Spotify d’utiliser moins de  serveurs, moins de bande passante et d’être plus rapide. Et cela semble fonctionner. En fait, de tous les titres qui sont écoutés par les utilisateurs de Spotify la majorité proviennent des réseaux P2P. Depuis qu’ils ont affaire à la musique sous copyright, tous les transferts sont totalement anonymes, cryptés et sécurisés .

Jetons un œil sur quelques données fournies par Spotify sur leurs trois principales sources de musique:

 

Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessus la plupart des pistes sont lues à partir du cache local. Cela veut dire que les utilisateurs écoutent des chansons qu’ils ont déjà entendues auparavant , et que ces fichiers sont donc déjà stockés sur le disque dur local.

De toutes les pistes restantes qui sont écoutées, environs 80% proviennent du  réseau P2P.

 

Donc au final, nous l’avons… Un énorme réseau P2P qui est entièrement pris en charge et même partiellement détenu par l’industrie musicale….

 

Article  torrentfreak : http://torrentfreak.com/spotify-a-massive-p2p-network-blessed-by-record-labels-110617/

Partagez cet article :