Depuis 2002 c’est la 8 ème baisse consécutive des ventes de CD. Selon les chiffres publiés par le SNEP, les ventes auraient baissées de 8.9 % en 2010.

Hadopi, et la carte musique jeune qui coute une fortune au contribuable, n’auront donc rien changé!

bon, ne pleurons pas pour les majors qui totalisent tout de même plus de 460 millions d’euros grâce à la  vente de supports obsolètes comme les CD

Le SNEP rassure sur son site en nous précisant qu’il s’agit d’une baisse en « trompe l’œil » puisque l’année 2009 avait été dopée par les fortes ventes de Michael Jackson disparu en juin 2009. Ouf on est rassuré alors, merci le SNEP!

Malgré des prix abusifs, (10 euros un album MP3 qui coûte ZERO euro à reproduire), les ventes numériques ont augmentées cette année de 14.1% et totalisent ainsi plus de 88 millions d’euros.

Les abonnement payants des sites de streaming comme deezer, apportent plus de 14 millions d’euros supplémentaires pour l’industrie qui espère des résultats encore plus forts en 2011

Fort de ces résultats sur les abonnements payants, le SNEP se plaint des sites légaux de musique financés par la pub. Malgré une augmentation de plus de 8%, ceux-ci n’ayant permis d’apporter que 800 000 euros supplémentaires à la cagnotte… (arretez  je vais chialer là !)

Malgré les augmentations des ventes numériques, celles ci ne comblent  pas les pertes liées aux ventes physiques.

Constatant qu‘ HADOPI ne change rien à leurs résultats, les producteurs ont réitérés leurs demandes d’un renforcement du crédit d’impôt à la production phonographique.

Dommage que je ne puisse pas acheter moins de CD que je ne le fait déjà! Pour 2011 je viserai bien un petit  331 millions pour les ventes physique histoire de faire un -50% avec 2007! Aidez moi en continuant à boycotter l’obsolète industrie du disque!.

source SNEP

Partagez cet article :