Les éditions Gallimard, Flammarion et Albin Michel assigne Google en justice auquel ils reprochent la numérisation sauvage de milliers de titres dans le cadre de son projet de bibliothèque universelle.

Les trois éditeurs réclament 9,8 millions d’euros de dommages et intérêts au moteur de recherche pour la numérisation sans autorisation de 9.797 livres.

Ce montant « correspond à un tarif fixe de 1.000 euros par oeuvre numérisée dont les éditeurs possèdent les droits. Nous nous sommes limités à celles dont nous étions sûrs qu’elles avaient été reproduites », explique le service juridique du plus grand éditeur indépendant français qui célèbre cette année son centenaire.

Ce chiffre change d’ailleurs tous les jours puisque Google continue de scanner les oeuvres, ajoute-t-ils.

Google s’est dit mercredi « surpris » de recevoir cette nouvelle assignation et « convaincu de la légalité de Google Livres et de sa conformité avec les lois françaises et internationales en matière de droits d’auteur », ajoute le moteur de recherche dans un communiqué.

source afp

Partagez cet article :